GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 21 Mai
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Aujourd'hui
Jeudi 26 Mai
Vendredi 27 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    L’Allemagne veut obliger Google à verser une taxe aux éditeurs de presse

    media

    Berlin souhaite s’attaquer au géant américain Google en le contraignant à verser une taxe à la presse allemande. Dans le collimateur de l’Allemagne, le service Google Actualités qui profiterait des articles des sites Internet de nombreux médias sans contrepartie. La communauté Internet allemande, réunie au Cebit, le salon des technologies de l’information et de la communication à Hanovre, s’indigne de ce projet qu’elle considère comme rétrograde.

    Le principe d’un Internet libre n’en finit pas de faire débat. En Allemagne, ce sont les éditeurs de presse qui aimeraient mettre à l’amende certains sites d’actualités. En première ligne Google Actualités, accusé de reprendre les titres et résumés des articles présents sur les sites des médias allemands et ce, sans que l’internaute ait forcément besoin de cliquer sur le site des journaux eux-mêmes.

    La communauté du web allemand, réunie à Hanovre pour le salon spécialisé Cebit, proteste contre ce projet de loi qui forcerait Google à rétribuer les médias allemands. La fédération allemande des professionnels de l’informatique, le Bitkom, réprouve ce principe : « Nous comprenons que les éditeurs cherchent de nouveaux revenus »,  a estimé Bernhard Rohleder, le directeur général du Bitkom mais cette taxe « ne peut se substituer au développement de vraies stratégies pour l'ère numérique ».

    Outre Google, la taxe toucherait d’autres portails d’actualités dont le site d’informations culturelles Perlentaucher qui risquerait de disparaître, faute de pouvoir payer les sommes demandées par l’Etat. Son co-fondateur, Thierry Chervel a dénoncé un projet absurde qui ne pourrait aller jusqu’au bout et serait forcément retoqué par la Cour constitutionnelle.

    Les journaux allemands réclament en effet depuis longtemps une contrepartie financière à l’utilisation de leurs contenus. Les fédérations d’éditeurs de presse VDZ et BDZV ont donc accueilli favorablement cette initiative qui selon eux, protègerait « le travail des éditeurs et des journalistes » et assurerait « la survie d’une presse indépendante ». Le syndicat des journalistes DJV a, de son côté, réclamé que les journalistes soient associés aux recettes de cette taxe.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.