GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 20 Juillet
Jeudi 21 Juillet
Vendredi 22 Juillet
Samedi 23 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 25 Juillet
Mardi 26 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Une semaine après le coup d'Etat raté en Turquie, l'ONG de défense des droits de l'homme Amnesty International affirme dans un communiqué publié ce dimanche avoir réuni des «preuves crédibles» attestant de cas de tortures de détenus dans des centres de détention du pays. L'ONG évoque notamment des privations de nourriture et d'eau, des injures, menaces et, «dans les cas les plus graves», coups, tortures et viols.

    Europe

    En Allemagne, Christian Wulff quitte le pouvoir sous les huées des manifestants

    media

    Le président allemand Christian Wulff, qui a démissionné mi-février en raison de soupçons de corruption, a terminé ce jeudi 8 mars son mandat au cours d’une cérémonie militaire. Quelques centaines de manifestants s'étaient donné rendez-vous via le réseau social Facebook devant le siège de la présidence, pour perturber la cérémonie avec des vuvuzelas.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Vuvuzelas contre cérémonie militaire. C’est un combat inattendu auquel se sont livrés les quelques centaines de manifestants et les musiciens de la Bundeswehr. D’un côté des sifflets et les trompettes assourdissantes connues surtout pour leur utilisation lors des matchs de foot, de l’autre les musiciens de l'armée allemande.

    Plus discrets mais ils n’en pensaient pas moins, les invités officiels, assis en plein air, dont beaucoup trouvaient la coulisse sonore devant les grilles du château de Bellevue indigne de la cérémonie d’adieux pour le président démissionnaire Christian Wulff.

    Jusqu’au bout, l’intéressé aura alimenté les polémiques. L’opposition lui avait recommandé d’annuler la cérémonie. Ses prédécesseurs l’ont boudé comme 160 des 370 invités.

    Une enquête judiciaire pour corruption est en cours contre Wulff et son souhait d’une cérémonie en grande pompe, comme son refus de renoncer à une rente à vie de 200 000 euros par an après vingt mois d’un mandat terminé sans gloire, tout cela a contribué au rejet massif de Christian Wulff par les Allemands et explique ces manifestations inédites lors de tels adieux.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.