GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 13 Janvier
Mardi 14 Janvier
Mercredi 15 Janvier
Jeudi 16 Janvier
Aujourd'hui
Samedi 18 Janvier
Dimanche 19 Janvier
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Andalousie : les socialistes perdent leur bastion frappé par le chômage

    media Le président régional et candidat Jose Antonio Grinan au quartier général du Parti populaire (PP), le parti des conservateurs au pouvoir à Madrid depuis leur victoire aux législatives du mois de novembre. A Séville, le 25 mars 2012. Reuters/Jon Nazca

    Les difficultés économiques de l'Andalousie sont très largement à l'origine du virage à droite de cette région espagnole à l'issue de l'élection de son Parlement, ce dimanche 25 mars. La droite est arrivée en tête mais n'obtient pas la majorité absolue qui lui permettrait de gouverner seule. L'Andalousie est la région d'Espagne la plus touchée et de loin par la crise de l'emploi.

    Si la droite l’a emporté ce dimanche au Parlement andalou, c'est que le chômage est la priorité pour 95% des électeurs et que l'Andalousie connait le plus fort taux de chômage, plus de 30%, contre 23% dans le reste du pays.

    Déjà au meilleur moment du boom économique de l’Espagne, le chômage n'est jamais descendu en-dessous des 12%. Mais aujourd'hui les deux piliers de l'économie andalouse, l'immobilier et l'agriculture, sont en crise en même temps.

    L'explosion de la bulle immobilière en 2008 a sonné le glas du développement de l'immobilier de tourisme, développement mené à grand train depuis les années 80. Des milliers d'emplois ont été perdus.

    En ce qui concerne l'huile d'olive, dont l'Espagne est la première productrice au monde, elle provient à 80% d'Andalousie où elle fait vivre 200 000 producteurs. Or en février dernier l'Union européenne a conclu avec le Maroc un accord de libre-échange qui met en danger la production espagnole, en raison de coûts salariaux bien plus faible de l'autre côté du détroit de Gibraltar.
     

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.