Journée internationale des Roms: tout reste à faire - Europe - RFI

 

  1. 08:30 TU Journal
  2. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  3. 09:00 TU Journal
  4. 09:10 TU Priorité santé
  5. 09:30 TU Journal
  6. 09:33 TU Priorité santé
  7. 10:00 TU Journal
  8. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  9. 10:30 TU Journal
  10. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  11. 11:00 TU Journal
  12. 11:15 TU Sessions d'information
  13. 11:30 TU Journal
  14. 11:33 TU Sessions d'information
  15. 12:00 TU Journal
  16. 12:10 TU Sessions d'information
  17. 12:30 TU Journal
  18. 12:33 TU Sessions d'information
  19. 12:40 TU Grand reportage
  20. 13:00 TU Journal
  21. 13:10 TU LES MAITRES DU MYSTERES
  22. 14:00 TU Journal
  23. 14:10 TU Autour de la question
  24. 14:30 TU Journal
  25. 14:33 TU Autour de la question
  1. 08:30 TU Journal
  2. 08:40 TU Appels sur l'actualité
  3. 09:00 TU Journal
  4. 09:10 TU Priorité santé
  5. 09:30 TU Journal
  6. 09:33 TU Priorité santé
  7. 10:00 TU Journal
  8. 10:10 TU 7 milliards de voisins
  9. 10:30 TU Journal
  10. 10:33 TU 7 milliards de voisins
  11. 11:00 TU Journal
  12. 11:15 TU Sessions d'information
  13. 11:30 TU Journal
  14. 11:33 TU Sessions d'information
  15. 12:00 TU Journal
  16. 12:10 TU Grand reportage
  17. 12:30 TU Sessions d'information
  18. 13:00 TU Journal
  19. 13:10 TU Sessions d'information
  20. 13:30 TU Journal
  21. 13:33 TU Danse des mots
  22. 14:00 TU Journal
  23. 14:10 TU Autour de la question
  24. 14:30 TU Journal
  25. 14:33 TU Autour de la question
fermer

Europe

Hongrie Roumanie Union Européenne

Journée internationale des Roms: tout reste à faire

media Cristina Dimitru, 18 ans et en situation illégale sur le territoire français, a obtenu la médaille d'or de la meilleure apprentie dans sa catégorie professionnelle, de quoi redonner de l'espoir aux jeunes Roms. Le 29 mars 2012. AFP/Jean-Philippe Ksiazek

Le 8 avril 1971, les Roms tenaient leur premier congrès à Londres. Ils voulaient s'émanciper politiquement. Depuis, cette date est la Journée internationale des Roms mais quarante et un ans plus tard, le constat est terrible.

La discrimination sociale et économique des Roms est une réalité. Dix à douze millions de Roms pâtissent encore du racisme et de l’exclusion sociale au sein de l'Union européenne où ils restent des citoyens de seconde zone.

Dans les pays d'Europe centrale et orientale où ils sont les plus nombreux, la moitié d'entre eux est au chômage et les autres ont des emplois précaires. En Roumanie ou en Bulgarie, la plupart des enfants roms quittent l’école prématurément et survivent dans des ghettos malgré l'attribution d'aides européennes. Rien ne semble rompre le cercle vicieux de l’échec scolaire qui les maintient dans la pauvreté. En Hongrie, victimes d'un nationalisme exacerbé, ils vivent dans un climat de haine et de violence.

Citoyens européens, ils devraient pouvoir se déplacer librement mais font l'objet de trafic et sont le plus souvent expulsés, notamment de France ou d'Italie. Les eurodéputés sociaux-démocrates veulent poursuivre la bataille pour que les droits fondamentaux des Roms soient respectés. La Décennie de l'intégration des Roms, lancée en 2005, n'a pas encore permis d'améliorer leur situation. Ils réclament de nouvelles initiatives et une plus grande volonté politique des Etats membres.

Hommage à la culture Rom à Paris

L'un des objectifs de cette journée est de rendre hommage à la culture rom. Le cirque Romanès à Paris organise pour l'occasion soirée festive exceptionnelle avec, entre autres trente musiciens et danseurs tziganes de Slovaquie.

Alexandre Romanès, fondateur du Cirque Romanès, dénonce le fait que la France n'accorde pas le droit de travail aux Roms de Roumanie et de Bulgarie, alors que ceux-ci représentent une toute petite communauté :

En France, c’est le parcours du combattant pour trouver un travail… ils sont condamnés à la mendicité et au vol alors que dans des pays comme l’Espagne, ils sont autorisés à travailler…. On n’est pas dans la réussite sociale, on ne veut être ni des patrons ni des employés… qu’on nous laisse vivre comme ça…
Alexandre Romanès : «On demande qu'on nous laisse tranquilles» Poète et fondateur du cirque Romanès 10/10/2013 - par Christine Siebert écouter


 

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.