GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 19 Décembre
Jeudi 20 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Ukraine: un nouveau procès s’ouvre contre l'opposante Ioulia Timochenko, en son absence

    media

    En Ukraine, un nouveau procès de Ioulia Timochenko a débuté jeudi 19 avril, mais celle-ci, arguant de graves problèmes de santé, ne s'est pas rendue à l'audience. Déjà condamnée à sept ans de prison pour abus de pouvoir, la principale opposante ukrainienne doit à présent répondre de fraude fiscale et de détournement de fonds.

    Avec notre correspondant à Kiev, Laurent Geslin

    Douze ans de prison. Voilà la peine qu'encourt Ioulia Timochenko si elle est reconnue coupable de fraude fiscale lorsqu'elle était à la tête d'une société de distribution de gaz dans les années 1990.

    Ce nouveau procès s'est ouvert à Karkov, dans l'est de l'Ukraine, alors que plusieurs milliers d'opposants et de partisans de l'ancien Premier ministre s'était rassemblés devant le tribunal.

    Ioulia Timochenko n'a pas pu assister à l'audience préliminaire, cloué au lit par de violentes douleurs au dos, comme l'ont confirmé les médecins allemands qui ont ausculté l'accusée il y a quelques jours. Sergei Vlasenko, l'avocat de la principale opposante ukrainienne, a dénoncé le « caractère politique » de ce procès, et déclaré que Ioulia Timochenko pourrait être obligée de se rendre au tribunal dans un « brancard ».

    De son côté, François Zimmeray, l'ambassadeur français en charge des droits de l'homme, a souligné que la conduite et l'issue de ce procès auraient « un impact majeur sur les relations entre l'Ukraine et l'Union européenne ».

    Je veux rappeler que l'on juge une société à la façon dont elle traite les accusés et les détenus
    François Zimeray : «La nature politique de ces accusations ne fait aucun doute» Ambassadeur de France en charge des droits de l'homme 10/10/2013 - par RFI Écouter

    Depuis des semaines, Bruxelles le répète, l'accord d'association signé le 30 mars dernier avec Kiev ne sera ratifié que lorsque l'Ukraine respectera l’Etat de droit.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.