GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Lundi 5 Décembre
Aujourd'hui
Mercredi 7 Décembre
Jeudi 8 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Immigration : la campagne électorale française bouscule Schengen

    media

    Les ministres de l'Intérieur de l'Union européenne étaient réunis ce jeudi 26 avril 2012 au Luxembourg. Sur la table, la demande de la France de fermer les frontières en cas de forte pression migratoire : le ministre français de l’Intérieur, Claude Guéant, a demandé la modification en conséquence de l'accord de libre-circulation de Schengen. Les Européens sont divisés sur cette question et le contexte de la campagne électorale en France -et l'offensive en direction des suffrages d'extrême-droite du président Sarkozy-, n'a pas manqué d'être souligné par certains participants.

    La proposition soumise par le ministre français de l'Intérieur donne la possibilité à un Etat de rétablir des contrôles à ses frontières nationales pendant une période donnée, en cas de défaillance à une frontière extérieure de l'espace Schengen.

    La Belgique et la Suède sont plutôt opposés à la requête de la France alors que d'autres pays, comme l'Allemagne, se montreraient plus favorables à la proposition française, selon Claude Guéant. Mais le contexte de la campagne électorale française a embarrassé certains collègues de Claude Guéant.

    L’espace Schengen est un outil pour faciliter et faire possible que les 400 millions de citoyens peuvent circuler librement dans cet espace. C’est une des plus belles choses que nous ayons achevées dans l’Union européenne. Il faut le renforcer et s’assurer que ce privilège des citoyens européens ne soit pas menacé… nous avons eu une discussion, les propositions sont sur la table… la Commission n’a pas changé d’avis : il faut un mécanisme européen… nous allons attendre les propositions venant de la France et des autres pays… Il y a toujours des élections quelque part en Europe et Schengen est bien trop important pour être otage d’un débat électoral…
    Cecilia Malmström : «Il y a des élections en France ?» Commissaire en charge des Affaires intérieures 10/10/2013 - par Quentin Dickinson Écouter

    Un argument relayé en France même.

    Sur les accords de Schengen, on a la énième réforme qui arrive…Il n’y a pas de faits qui disent qu’il y a des hordes de gens qui viennent envahir l’Europe… il y a une campagne électorale (en France), il y a -je l’accorde- des problèmes de fonctionnement du contrôle des frontières extérieures, mais je pense que les raisons sont électorales, principalement.
    Pascale Joannin : des raisons électorales Directrice de la Fondation Robert Schuman 10/10/2013 - par Tudor Tepeneag Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.