GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 12 Juillet
Samedi 13 Juillet
Dimanche 14 Juillet
Lundi 15 Juillet
Aujourd'hui
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: la fille de Ioulia Timochenko lance un appel à l'aide dans la presse allemande

    media Manifestation de soutien à Ioulia Timochenko à Kiev le 27 avril 2012. REUTERS/Anatolii Stepanov

    La fille de l'opposante ukrainienne Ioula Timochenko lance un appel dans un quotidien allemand. Evguenia Timochenko demande à Berlin de « sauver la vie de sa mère avant qu'il ne soit trop tard ». Ioula Timochenko est emprisonnée depuis août 2011. Elle purge une peine de sept ans de prison et dénonce des poursuites « politiques ». Il y a dix jours, elle a entamé une grève de la faim.

    Avec notre correspondante à Berlin, Nathalie Versieux

    Le gouvernement allemand a déjà proposé de soigner Ioulia Timochenko à Berlin, à l’hôpital de la Charité. Ou du moins, qu’un médecin allemand supervise une équipe ukrainienne au chevet de la politicienne emprisonnée. Mais ces deux options sont pour l’instant rejetées par le gouvernement ukrainien.

    « Sauvez la vie de ma mère, avant qu’il ne soit trop tard », supplie la fille de l’ancien Premier ministre, dans les colonnes du Frankfurter Allgemeine Zeitung de dimanche. « Si ma mère meurt c’est la démocratie en Ukraine qui meurt », ajoute Evguenia Timochenko.

    Le ministre allemand des Affaires étrangères, Guido Westerwelle, a pris le dossier à cœur, se disant choqué par la dégradation des droits de l’homme en Ukraine. Depuis des jours, les voix se multiplient en Allemagne, demandant aux politiciens du pays de boycotter l’Euro de football, qui se tiendra dans quelques semaines en Ukraine et en Pologne.

    Ioulia Timochenko n’est pas favorable à une telle mesure. « La Coupe d’Europe, assure-t-elle, offre une incroyable tribune au mouvement de protestation dans le pays, et est le symbole de l’intégration lente de l’Ukraine à l’Union européenne ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.