GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 10 Décembre
Mercredi 11 Décembre
Jeudi 12 Décembre
Vendredi 13 Décembre
Aujourd'hui
Dimanche 15 Décembre
Lundi 16 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Législatives en Grèce: un scrutin dominé par le désaveu des partis gouvernementaux

    media Dans un bureau de vote d'Athènes, le 6 mai 2012. REUTERS/Yorgos Karahalis

    Les Grecs votent ce dimanche 6 mai pour renouveler leur Parlement. Ce sont les élections législatives anticipées qui avaient été promises à l'automne, lorsqu'un gouvernement de transition avait été mis en place pour négocier la restructuration de la dette grecque. Ce scrutin, que d'aucuns décrivent comme le plus important depuis la chute du régime des colonels en 1974, s'inscrit dans un contexte de profond bouleversement du paysage politique grec.

    Avec notre correspondante à Athènes, Amélie Poinssot

    Dans ce bureau de vote de la périphérie athénienne, les électeurs ont le choix entre 25 partis. Pourtant, tous ne trouvent pas chaussure à leur pied.

    « Je ne crois pas qu'il y ait quelqu'un de valable et de compétent pour sortir ce pays de l'impasse dans laquelle nous sommes entrés. Alors, il a bien fallu choisir un moindre mal, c'est ainsi que j'ai pensé pour me décider ».

    Cette jeune femme va voter pour le nouveau parti des « Grecs indépendants », une scission de la droite de Nouvelle Démocratie, fondée par des députés en désaccord avec le dernier plan d'austérité, voté en février.

    À droite comme à gauche, de nombreuses formations, nouvelles ou plus anciennes, vont ainsi recueillir le mécontentement de la population. Certains, quelques minutes avant de rentrer dans le bureau de vote, ne savaient même pas pour qui ils allaient voter, sinon qu'ils voulaient la défaite des deux grands partis.

    « Ça ne m'intéresse même pas de choisir un parti. Ce qui m'importe, c'est que ces deux-là s'en aillent. Mais de toutes les façons, ça va être la même chose ensuite, quelque soit le résultat. Par contre, il ne faut pas qu'ils restent en place : ils ont détruit la Grèce ».

    Nul scrutin n'aura été aussi imprévisible en Grèce. Une chose est sûre, aucun parti n'obtiendra la majorité absolue et de longues négociations sont à prévoir dans les prochains jours pour la formation du gouvernement.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.