GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 1 Décembre
Vendredi 2 Décembre
Samedi 3 Décembre
Dimanche 4 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 6 Décembre
Mercredi 7 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Grèce: le résultat des législatives bouleverse le paysage politique

    media

    Effondrement du parti socialiste au pouvoir, le PASOK, la gauche radicale en deuxième position et l’entrée des néo-nazis au Parlement : le vote des législatives en Grèce ce dimanche 6 mai 2012 a fait effet de séisme. La semaine qui s'ouvre va être compliquée pour la classe politique grecque. Comment constituer un gouvernement avec une représentation nationale aussi éparpillée politiquement ?

    La Grèce a connu ce dimanche 6 mai 2012 un séisme lors des élections législatives qui ont laminé les deux partis historiques favorables à l'Union européenne et soutenant la politique d'austérité budgétaire, et envoyé pour la première fois des néo-nazis au Parlement. Les deux grands gagnants du scrutin sont la formation de gauche radicale, Syriza, opposée au memorandum d'accord de la Grèce avec les bailleurs de fonds du pays, qui devient le deuxième parti du pays, et le groupe néo-nazi Chryssi Avghi, Aube ou Aurore dorée, qui fait une entrée remarquée au Parlement.

    Une semaine difficile commence pour la classe politique grecque

    avec notre correspondante à Athènes, Corinne Valois

    Les résultats des élections égislatives de ce dimanche 6 mai qui ont totalement bouleversé la composition du Parlement. La formation d’un gouvernement viable semble difficile et déjà de nombreux observateurs annoncent un nouveau recours aux urnes pour éclaircir le paysage politique.

    Même si le parti conservateur Nouvelle Démocratie est, comme annoncé par les sondages d’opinion d’avant l’élection, arrivé en tête, il n’a obtenu qu’un petit 20% des suffrages, bien loin du pourcentage nécessaire pour former un gouvernement autonome. Il devra tenter de former un gouvernement de coalition avec le parti de la gauche radicale Syriza, qui a obtenu plus de 16% des suffrages.

    Le nouveau parti des dissidents de droite, le parti des Grecs indépendants, a obtenu plus de 10% et le Parti socialiste s’est lui, littéralement effondré. Avec moins de 14% des voix, le PASOK réalise son plus mauvais score depuis son apparition sur la scène politique hellénique en 1974.

    Sept partis sont désormais représentés au Parlement grec dont le parti ultranationaliste de l‘Aurore dorée, qui y fait une entrée en force avec près de 7% des voix et 21 députés.

    Le groupe néo-nazi Chryssi Avghi crée la surprise et entre en force au Parlement

    « L'heure de la peur a sonné pour les traîtres à la patrie », a menacé dimanche soir le dirigeant du groupe néo-nazi Chryssi Avghi, Aurore dorée, après avoir assuré une entrée en force de sa formation au Parlement.

    M. Mihaloliakos, le chef de ce parti néo-nazi Chryssi Avghi Mihaloliakos, 55 ans, est affublé du sobriquet de « Führer » par la presse grecque. Il a affirmé que son groupe allait lutter contre les « usuriers mondiaux » et « l'esclavage » imposé selon lui au pays par l'Union européenne et le Fonds monétaire international.

    La recomposition à gauche

    La gauche radicale de Syriza peut crier victoire... c'est la première fois qu'elle se trouve en deuxième position et qu'elle obtient un score aussi élevé, trois fois plus que lors des dernières législatives, en 2009. Son leader, Antoni Tsipras, a promis à ses électeurs le retour de l'espoir et de l'optimisme dans le pays... Côté PASOK c'est la déconfiture. Pour la première fois de son histoire il se retrouve troisème. Son leader Evangélos Vénizélos a voulu en tirer les leçons...
    Les enseignements du scrutin : effondrement du PASOK et gauche radicale de Syriza en deuxième position. Reportage à Athènes. 11/10/2013 - par Amélie Poinssot Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.