GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 15 Juin
Samedi 16 Juin
Dimanche 17 Juin
Lundi 18 Juin
Aujourd'hui
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie : des milliers de Moscovites ont défilé dans la rue, à l’appel des écrivains

    media

    Plusieurs écrivains russes célèbres avaient appelé à une « promenade » dans le centre de Moscou, de la statue de Pouchkine à celle de Griboïedov, autre grand nom de la littérature russe. Les participants à cette marche de près de 2 km en plein centre-ville sont venus montrer leur désaccord, après les centaines d'arrestations d'opposants ces derniers jours dans la capitale.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    Au pied de la statue de Pouchkine, une nuée de lecteurs tentent d’approcher Boris Akounine. L’auteur à succès de romans policiers signe des autographes, tout en expliquant l’enjeu de la promenade dont il est l’un des initiateurs. « On a un mois de mai très étrange, explique-t-il. Soudain, Moscou s'est transformée en une ville policière, où des espèces de Robocops poursuivent les gens sur les boulevards ».

    « Respecter le peuple »

    « C'est pourquoi, poursuit-il, nous avons décidé avec quelques écrivains de faire cette expérience pour vérifier si l'on pouvait se promener en groupe dans Moscou. Le pouvoir doit comprendre qu'il faut être respectueux avec le peuple. Il ne faut pas le poursuivre avec des matraques. Cela ne donnera rien de bien ».

    Un bouquet de fleurs blanches à la main, la romancière Ludmila Oulitskaïa, entourée d'une foule de Moscovites portant des rubans blancs, symbole de la contestation anti-Poutine, arrive près du parc où plusieurs centaines de manifestants campent depuis près d'une semaine. « Ce qui se passe donne l'impression, comme disait Poutine, que la Russie, qui était à genoux, se relève mais dans un sens différent de celui qu'il lui donne », se réjouit-elle. « Parce que ce que l'on voit, c'est, il me semble, la naissance d'une société civile, ce qui est très bien ».

    Face à l’affluence, la police, à peine visible, a temporairement fermé la circulation pour laisser passer la marche. Cette ambiance tranche avec les arrestations massives du début de la semaine mais elle n'est sans doute pas du goût de tout le monde. Ces derniers jours, plusieurs proches de Vladimir Poutine ont appelé à prendre des mesures « plus sévères contre les manifestations de l'opposition ».

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.