GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    L'Italie décide de couper ses dépenses publiques de 26 milliards d'euros sur trois ans

    media Le Premier ministre italien Mario Monti lors d'une conférence de presse à Bruxelles le 29 juin 2012. REUTERS/Eric Vidal

    Le gouvernement italien a adopté dans la nuit de jeudi à vendredi, une série de mesures pour réduire les dépenses publiques de 26 milliards d’euros sur trois ans. Une grande partie de ces économies concerne la santé et l’administration publique.

    L'Italie poursuit sa cure d'austérité. Ce nouveau plan de rigueur doit permettre une réduction des dépenses publiques de 4,5 milliards d'euros dès 2012 et de plus de 10 milliards en 2013 et 2014. Soit un total de 26 milliards de coupes budgétaires sur trois ans.

    Ces économies visent l'administration publique, avec une baisse de 10% du nombre des fonctionnaires. Sont notamment concernés les secteurs de la justice, de l'éducation mais aussi de la santé. Les subventions aux universités et les transferts aux régions sont également touchés. Une vaste réforme des collectivités territoriales va être mise en place, pour réduire les coûts de fonctionnement.

    Pour Mario Monti, il s’agit de regagner la confiance des marchés. Depuis le début de l’année, l’Italie est revenue dans la ligne de mire des spéculateurs. Les investisseurs redoutent les effets du ralentissement économique du pays entré en récession depuis six mois.

    Au premier trimestre, le déficit public a atteint 8% du PIB, en raison de la baisse des recettes fiscales et de la hausse des taux sur la dette italienne. Les taux d'emprunt à dix ans ont en effet dépassé pour la première fois, la barre symbolique des 6%.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.