GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Vladimir Poutine donne son accord formel à l'adhésion de la Russie à l'OMC

    media Le président russe Vladimir Poutine. Reuters

    Le président de la Fédération russe a entériné par écrit l'entrée de son pays dans l'Organisation mondiale du commerce (OMC), ce samedi 21 juillet. En signant le protocole d'adhésion, Vladimir Poutine a tourné la page de dix-huit années d'âpres négociations, comme le rappelle un communiqué publié par le Kremlin. Ce n'était qu'une formalité, les deux chambres du Parlement ayant déjà voté cette adhésion en amont. L'organisation avait elle-même donné son accord en décembre 2011 pour que la Russie ne soit plus la dernière grande puissance mise au ban et devienne le 156e Etat membre de l'OMC.

    Avec notre correspondante à Moscou, Veronika Dorman

    L’attente a été longue mais la Russie adhère enfin à l’OMC, mettant un terme à l’humiliante position d’être la seule grande puissance à être exclue de l’organisation internationale.

    Désormais, la Russie va devoir réduire les droits de douane, de 9,5% actuellement à 6% en 2015. Ce qui reviendra dès l’année prochaine à une perte de 7,9 milliards d’euros pour le budget de l’Etat, selon les calculs du ministère russe des Finances. Les taxes à l’exportation seront réduites, elles aussi.

    L’accès au marché russe sera facilité pour les acteurs étrangers, producteurs et prestataires de services. Le gouvernement espère que le marché national profitera rapidement de l’afflux d’investissements étrangers et d’une concurrence stimulée par l’apparition de compétiteurs internationaux.

    Selon les pronostics de la Banque mondiale, le produit intérieur brut (PIB) russe devrait à long terme augmenter de 11% grâce à l’adhésion à l’OMC. Trop peu de bénéfices, aux yeux des opposants à l’adhésion, qui dénoncent les dangers d’une compétition inégale entre les producteurs russes et étrangers, notamment dans le secteur agricole.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.