GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 16 Novembre
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Aujourd'hui
Jeudi 21 Novembre
Vendredi 22 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'euroscepticisme gagne du terrain en Allemagne en raison de la crise en Europe du Sud

    media Bourse de Francfort, juin 2012. Reuters/Alex Domanski

    L'opinion publique en Allemagne estime assez largement que l'Allemagne est trop sollicitée pour contribuer au sauvetage des économies en difficulté des pays du sud de l'Europe. Une opinion régulièrement relayée par le quotidien Bild et c'est encore le cas dans son édition dominicale du 29 juillet 2012. Le même journal publie en contrepoint lundi une tribune de l'ancien Premier ministre britannique, Tony Blair, appelant les Allemands à ne pas lâcher l'euro.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    L’actuelle crise de la zone euro ne renforce pas l’enthousiasme des Allemands pour la monnaie commune européenne. Mais la nostalgie déjà ancienne pour le deutschmark est-elle en train de virer à un rejet de l’euro ? Un sondage pour l’hebdomadaire Bild am Sonntag montre que 51% des Allemands estiment que leur pays se porterait mieux sans l’euro ; 29% sont d’un avis contraire.

    Beaucoup ont le sentiment que l’Allemagne est trop mise à contribution pour payer les pots cassés d’Etats jugés trop laxistes. Le fait que l’agence de notation Moody’s s'inquiète des conséquences pour Berlin des charges financières liés au sauvetage de la zone euro ne peut que renforcer chez beaucoup ce sentiment. Les doutes concernant les aides à la Grèce sont particulièrement importants. Sept Allemands sur dix prônent une sortie d’Athènes de la zone euro.

    Si les Allemands soutiennent largement la politique d’Angela Merkel, ils s’interrogent sur sa pertinence. Un autre sondage pour Bild montre qu’ils ne sont qu’un tiers à juger que la chancelière a pris sur ces dossiers les bonnes décisions ; 48% sont d’un avis contraire.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.