GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Aujourd'hui
Vendredi 23 Août
Samedi 24 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Le blogueur anti-corruption russe, Alexeï Navalny, convoqué par la justice

    media Chef de l'opposition anti-corruption Alexei Navalny devant l'entrée de l'immeuble où il vit, à Moscou, le 11 juin 2012. REUTERS/Mikhail Voskresensky

    Alexeï Navalny est convoqué devant le comité d'enquête ce mardi matin 31 juillet 2012. Le blogueur anti-corruption, figure de l'opposition, risque d'être inculpé à l'issue de ce rendez-vous. Il est accusé d'avoir fait perdre de l'argent à une entreprise publique russe.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    L’affaire remonte à l’époque où Alexei Navalny travaillait en tant que conseiller du gouverneur de la région de Kirov, à quelque 800 km au nord-est de Moscou. Il est soupçonné d’avoir fait passer un marché défavorable à une entreprise locale de production de bois.

    Selon les enquêteurs, l'entreprise Kirovles, littéralement «bois de Kirov» aurait perdu plus d'un million de roubles, soit quelque 25 000 euros entre avril et août 2009. Dans le cas où sa culpabilité serait à être prouvée par la justice, Navalny pourrait être condamné à une peine de deux à cinq ans de prison. Il rejette toutes ces accusations.

    L’opposant avait déjà été inculpé dans la région de Kirov, mais l'affaire avait fini par être classée, les enquêteurs n’ayant pas trouvé de traces de délit. C’est sur ordre du chef du Comité d'enquête de Russie, Alexandre Bastrykine que le dossier a été rouvert.

    Entre-temps Navalny a gagné en notoriété à la faveur du mouvement de contestation. Il a par ailleurs publié, la semaine dernière sur son blog, des informations accusant Alexandre Bastrykhine de posséder un permis de séjour en République tchèque et d’y avoir ouvert une entreprise, dont il aurait caché les revenus au fisc. Des affirmations que le chef du comité d'enquête rejette en bloc, mais qui ne sont sans doute pas de nature à apaiser le climat autour de l'opposant.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.