GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 12 Septembre
Vendredi 13 Septembre
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Aujourd'hui
Mardi 17 Septembre
Mercredi 18 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    En Roumanie, la Cour constitutionnelle reporte sa décision sur la destitution du président

    media La Cour n'a pas pu certifier les résultats du référendum qui s'était tenu le 29 juillet 2012. REUTERS/Bogdan Cristel

    La Roumanie s’enfonce un peu plus dans la crise politique. La Cour constitutionnelle a décidé ce jeudi 2 août de reporter au 12 septembre une décision sur le référendum de destitution du président de centre droit. La Cour n’a pas pu prendre une décision, car elle estime ne pas avoir toutes les données concernant le nombre exact de personnes en droit de voter en Roumanie. Pour que le référendum soit validé, il faut un seuil de participation de 50%.

    Avec notre correspondant à Bucarest, Luca Niculescu

    La grande question actuellement en Roumanie est : combien de Roumains sont inscrits sur les listes électorales ? 16, 17 ou 18 millions ? En effet, comme le référendum ne peut être validé que si la moitié des inscrits ont été présents au vote, ce chiffre est crucial.

    Il y a quelques jours pourtant, le ministre de l’Intérieur avait assuré que le nombre d’inscrits était d’un peu plus de 18 millions. C’est à partir de ce chiffre que l’on avait établi que 46% des Roumains était venus voter, un nombre insuffisant pour que le référendum soit validé. Traian Basescu aurait dû donc rester président de la République.

    Mais voilà que la coalition de centre gauche vient de contester - après le référendum - la validité de ces listes. Elle estime qu’il y a moins de Roumains en droit de voter, car les listes étaient périmées.

    Jusqu’au 12 septembre, toutes les institutions de l’Etat devront donc compter et recompter le nombre des votants. Apres ce comptage, il est donc possible qu’on découvre que plus de 50% des Roumains avaient voté pour le départ de Traian Basescu.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.