GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 20 Octobre
Samedi 21 Octobre
Dimanche 22 Octobre
Lundi 23 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 25 Octobre
Jeudi 26 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Chine: clôture officielle ce matin du 19ème Congrès du parti communiste, les délégués viennent d'élire les 205 membres du Comité central
    • Rohingyas: Washington annonce des mesures contre l'armée birmane
    Europe

    La police grecque procède à plusieurs milliers d'interpellations d'immigrés

    media

    La police grecque poursuit la chasse aux sans-papiers du centre d'Athènes. Une opération commencée jeudi 2 août qui s'est soldée avec près de 5 000 personnes interpellées, et plus de 1 100 arrêtées.

    La détermination des autorités grecques semble intacte dans la lutte contre l'immigration clandestine. 2 000 policiers à Athènes et 2 500 à la frontière gréco-turque participent à l'opération intitulée « Xenios Zeus », du nom du premier des dieux antiques, Zeus, protecteur des hôtes.

    Reconduire les migrants clandestins dans leurs pays d'origine « est un besoin de survie nationale », a déclaré le porte-parole de la police grecque. L'objectif, a-t-il expliqué, est de faire en sorte qu'Athènes redevienne une métropole de droit, avec une bonne qualité de vie. Le ministre de la Protection et du Citoyen, Nikos Dendias, a souligné, quant à lui, la nécessité de lutter contre les réseaux de prostitution et de drogue dans le centre de la capitale grecque. Il a rappelé par ailleurs que les sans-papiers habitent dans des conditions « honteuses » au centre d'Athènes.

    Une chose est sûre, avec la crise économique très grave qu'elle traverse, la Grèce n'a pas les moyens d'assurer du travail et des conditions de séjour décentes aux migrants illégaux. Une partie de la société grecque les rejette de plus en plus. Un parti néonazi, Aube dorée, au discours xénophobe et raciste, a fait son entrée au Parlement lors des récentes élections législatives.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.