GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 15 Décembre
Dimanche 16 Décembre
Lundi 17 Décembre
Mardi 18 Décembre
Aujourd'hui
Jeudi 20 Décembre
Vendredi 21 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Nucléaire: un réacteur arrêté pour cause de fissures en Belgique

    media

    Une réunion entre autorités chargées de la sécurité nucléaire en Europe et aux Etats-Unis a eu lieu jeudi 16 août 2012 à Bruxelles. Les autorités belges ont informé leurs homologues des possibles fissures découvertes, la semaine dernière, sur un réacteur situé en Flandre, dans le nord de la Belgique. Si aucune décision n’a été prise lors de cette rencontre, le redémarrage de la cuve en question semble de plus en plus improbable.

    Avec notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein

    Ce sont plus de 10 000 anomalies qui ont été découvertes sur la cuve du réacteur numéro 3 de la centrale de Doel, en Flandre, lors de contrôles ultrasons effectués en juillet. Du jamais vu, selon un expert qui participait à la réunion.

    Pour éviter tout accident, le groupe Electrable a donc décidé de prolonger la fermeture de ce réacteur jusqu’à la fin septembre. Une approche différente de celle adoptée par la France. Des microfissures ont en effet été découvertes sur certains réacteurs français, et pourtant ces réacteurs sont toujours en fonction selon Greenpeace Belgique.

    Une décision que dénonce Arnaud Colignon, responsable énergie de l’ONG : « il y a de nombreuses fissures qui ont été observées sur les réacteurs français mais le régulateur a décidé de ne pas les fermer. Donc on se pose la question : pourquoi une régulateur en France décidé de laisser les réacteurs ouverts alors qu’en Belgique il décide de les fermer. Encore une fois, on demande une homogénéisation des réglementations internationales dans ce cas. »

    La Belgique vient de commencer l’inspection du réacteur numéro 2 de Tihange, située près de Liège, et les cinq autres réacteurs du pays seront examinés l’an prochain. L’agence fédérale belge de contrôle nucléaire appelle à étendre ce type de contrôles au-delà de la Belgique.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.