GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Aujourd'hui
Jeudi 22 Août
Vendredi 23 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Des descendants de SS et de juifs déportés réunis contre l’antisémitisme

    media  
    L'entrée du camp d'Auschwitz-Birkenau sur une image datant du 22 janvier 2009. REUTERS/Kacper Pempel

    Ils parcourent plus de 2 000 kilomètres en cinq jours dans ce qu'ils appellent la Marche de la vie. 400 descendants de familles de nazis et de juifs déportés vont relier six camps de concentration situés en Pologne. 70 ans, après le début de l'extermination des juifs durant la Seconde Guerre mondiale, cette marche se veut avant tout un message fort contre l'antisémitisme.

    Avec notre correspondant à Varsovie, Damien Simonart

    Auschwitz, Sobibor, Chelmno, Majdanek, Belzec, Treblinka : six camps d'extermination où les nazis ont tué au total près de trois millions de juifs durant la Seconde Guerre mondiale. La Marche de la vie, partie le 20 août du camp d'Auschwitz-Birkenau, va traverser tous ces endroits où il ne reste la plupart du temps que des monuments commémoratifs.

    A l'initiative d'une église protestante indépendante allemande, les 400 participants sont venus essentiellement d'Allemagne, d'Israël, des Etats-Unis et de Pologne. Parmi eux figurent des descendants d'officiers de la Wehrmacht et de SS, venus dire pardon pour les horreurs commises par leurs grands-parents, mais aussi des descendants de juifs déportés dans tous ces camps. Ensemble, ils viennent dire non à l'antisémitisme.

    Tout au long de la semaine, les marcheurs se relaient par petits groupes pour rallier les six camps d'extermination. Mercredi 22 août, ils sont officiellement accueillis par le maire de Varsovie dans la capitale polonaise. La marche s'achève deux jours plus tard au camp d'extermination de Treblinka.
     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.