GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 20 Juin
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
Dimanche 23 Juin
Aujourd'hui
Mardi 25 Juin
Mercredi 26 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Ukraine: appel rejeté et condamnation confirmée pour l'opposante Ioulia Timochenko

    media Lors de la condamnation en octobre 2011 de Ioulia Timochenko, l'Union européenne et les Etats-Unis avait dénoncé un procès politique. ©Reuters.

    Mauvaise nouvelle pour Ioulia Timochenko. La Cour de cassation a rejeté, mercredi 29 août, l'appel de la principale opposante ukrainienne. Sa condamnation à sept ans de prison pour abus de pouvoir prononcée en octobre 2011 reste donc valable. La défense de l'ancien Premier ministre avait plaidé que la condamnation de leur cliente était «illégale».

    Ioulia Timochenko était absente lorsque le verdict est tombé. L'ex-Premier ministre, qui souffre de hernies discales, est hospitalisée depuis mai. Dès que ses médecins la jugeront apte, l'égérie de la « Révolution orange » de 2004 doit donc retourner en prison pour y purger sa peine de sept ans.

    L'opposante ukrainienne a été condamnée en octobre 2011 pour avoir abusé de ses pouvoirs. Lors de son deuxième mandat entre 2007 et 2010, elle aurait signé un contrat gazier désavantageux avec la Russie.

    Procès politique

    L'opposante a toujours dénoncé cette affaire comme une vengeance personnelle du président Viktor Ianoukovitch. Son procès, jugé politique, a déclenché une grave crise dans les relations entre Kiev et de nombreux pays occidentaux. L'Union européenne n'a de cesse de réclamer sa libération pour qu'elle puisse se présenter aux législatives qui auront lieu le 28 octobre prochain.

    Ses avocats ont lancé un appel à l'aide devant la Cour européenne des droits de l'homme, espérant qu'elle reconnaitra que Ioulia Timochenko est victime d'une persécution politique.

    Mais un deuxième procès attend l'opposante : elle est poursuivie pour fraude fiscale et détournement de fonds, accusations que l'intéressée nie également en bloc.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.