GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mardi 17 Avril
Mercredi 18 Avril
Jeudi 19 Avril
Vendredi 20 Avril
Aujourd'hui
Dimanche 22 Avril
Lundi 23 Avril
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Allemagne : un ex-ministre SPD de Merkel désigné pour l’affronter en 2013

    media

    Les sociaux-démocrates allemands (SPD) ont désigné l'ancien ministre des Finances Peer Steinbrück pour tenter de barrer la route à la chancelière Angela Merkel aux élections législatives prévues en 2013. Cet économiste de 65 ans, réputé pour son orthodoxie budgétaire, faisait figure de favori. Ses deux concurrents au sein du SPD, l'ancien ministre des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier et Sigmar Gabriel ont préféré renoncer. Portrait.
     

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibault

    Il est ambitieux, parfois arrogant et cassant. Son humour froid peut faire mal mais il sait aussi faire preuve d’autodérision. Face à la très réservée Angela Merkel, le contraste est frappant. Mais le challenger social-démocrate de la chancelière a aussi travaillé quatre ans de façon harmonieuse comme ministre des Finances d’Angela Merkel lorsque droite et gauche ont gouverné l’Allemagne de 2005 à 2009.

    Cet Allemand du Nord n’a pas le profil type du social-démocrate. Il est originaire d’une famille aisée de Hambourg. Représentant de l’aile droite du parti, il n’est pas le chouchou de ses camarades plus à gauche.

    Avec sa désignation, le SPD doit donc éviter de perdre des électeurs que les positions trop centristes de Steinbrück laissent froid. Mais le challenger d’Angela Merkel peut grapiller des voix au centre voire au-delà. Sa connaissance reconnue des dossiers économiques et financiers, allemands et européens et son charisme en font un adversaire sérieux pour Angela Merkel.

    Même si le retard dans les sondages des sociaux-démocrates reste important à un an des élections (-29 contre 38%), Peer Steinbrück a exclu de redevenir ministre d’un nouveau grand gouvernement droite/gauche dirigé par Angela Merkel. Ce grand amateur d’échecs ne veut être que le roi et non un pion.

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.