GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Lundi 19 Août
Aujourd'hui
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Urgent

    Luigi Patronaggio, après une inspection de la police judiciaire et de deux médecins, a estimé que la situation critique à bord du bateau humanitaire nécessitait un débarquement des rescapés en Sicile et que l'«Open Arms» devait être placé sous séquestre.

    Dernières infos
    Europe

    Grèce: en un an, hausse spectaculaire des agressions xénophobes et aucune arrestation

    media La police est accusée par les organisations de gauche de protéger les membres du parti néo-nazi Aube dorée et son chef, Nikolaos Mihaloliakos (au centre). REUTERS

    Depuis quelques mois, la Grèce est touchée par une vague de violences xénophobes. Cela a été dénoncé par plusieurs ONG, par le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés, et même le Conseil de l'Europe. Mardi 22 octobre, un réseau d'associations grecques a révélé l'ampleur de ces violences.

    Avec notre correspondante à Athènes, Amélie Poinssot

    Quatre-vingt-sept agressions xénophobes depuis janvier : c'est le nombre d'incidents visant les immigrés enregistré en Grèce par un réseau associatif créé il y a tout juste un an pour tenter de faire la lumière sur ce phénomène, et mettre fin à l'impunité dont bénéficient ses auteurs.

    Car pour l'heure, aucun des coupables de ces agressions n’a été arrêté. Ces incidents sont liés à la progression du parti néo-nazi « Aube dorée » qui est entré au parlement à la suite des élections du printemps dernier. Un succès soudain qui les a placés au premier rang de l'espace public, tandis que les autorités, de leur côté, laissent libre cours aux propos racistes et haineux tenus par les membres du parti.

    Or, dans la majorité des agressions répertoriées, la présence de membres d'Aube dorée a été constatée. Quatre-vingt-sept cas de violences racistes : cela peut paraître beaucoup. Mais c'est peu par rapport à la réalité : d'après le réseau lui-même, qui compte 23 associations, mais qui ne couvre que les grandes villes, les violences racistes touchent en réalité un nombre bien plus grand de victimes. Mais beaucoup ont tout simplement peur de témoigner.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.