GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
Jeudi 22 Août
Aujourd'hui
Samedi 24 Août
Dimanche 25 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Trois Israéliens ont été blessés dans une attaque en Cisjordanie non loin d'une colonie juive (responsables)
    • Un Palestinien qui lançait des grenades vers Israël depuis Gaza a été blessé (responsables)
    • À bord d'«Ocean Viking», en mer depuis 19 jours, les réserves de nourriture s'épuisent (MSF)
    • Syrie: les forces prorégime encerclent un poste d'observation turc non loin d'Idleb (OSDH)
    • L'opposant russe Alexeï Navalny a été libéré après trente jours de détention (porte-parole)
    • La situation en Amazonie, dévastée par les incendies, est «hors de contrôle», déplore la militante écologiste brésilienne Marina Silva
    Europe

    Espagne, Portugal, France : forte mobilisation européenne contre l'austérité

    media Madrid, le 14 novembre 2012. REUTERS/Sergio Perez

    Grève générale en Espagne, avec des dizaines de blessés en marge des affrontements ; manifestations au Portugal, où là encore les forces de l'ordre et les manifestants se sont fait face ; arrêts de travail également en France, en Italie et en Grèce : l'Europe des syndicats s'est exprimée ce mercredi 14 novembre, pour protester contre l'austérité.

    Avec nos correspondants à Madrid et Lisbonne, François Musseau et Marie-Line Darcy

    Le gouvernement de Mariano Rajoy parle d'une journée de tranquillité en Espagne. Mais au final, l'importance des interpellations, et surtout les affrontements entre grévistes et policiers (à Madrid notamment) démentent cette version. 142 arrestations et 74 blessés, tel est en effet le bilan chiffré de la grève générale.

    Madrid, le 14 novembre 2012. REUTERS/Sergio Perez

    Chacun semble en fait sortir satisfait de cette journée de grève. Les syndicats majoritaires parlent d'un « franc succès » et poussent les autorités à changer de cap et à cesser de pratiquer des « coupes budgétaires assassines ».

    Quant aux autorités, elles estiment que la grève a été normale, contrôlée, un peu moins suivie que la grève générale du 29 mars. Si l'arrêt de travail a été presque total dans l'industrie, il est vrai qu'il ne l'a été qu'à moitié dans les transports, et assez peu dans les commerces.

    Comme le signalent les observateurs, le mécontentement reste néanmoins fort, puissant. Cette mobilisation sociale en annonce d'autres dans un proche avenir, plus véhémentes, plus radicales.

    Echauffourées au Portugal

    A Lisbonne, la police a chargé à deux reprises face aux manifestants portugais. Sur la place faisant face à l’Assemblée nationale, les forces spéciales de la police sont intervenues violemment, provoquant un « sauve-qui-peut » général dans les ruelles adjacentes. Un premier bilan de cinq blessés a été fourni par la police.

    A Lisbonne, le Parlement portugais sous la garde des forces de l'ordre, le 14 novembre 2012. REUTERS/Jose Manuel Ribeiro

    Chassés de la place du Parlement, les manifestants se sont regroupés côté Tage, à 500 mètres du bâtiment de l’Assemblée. C’est là que s’est produite la seconde charge policière, alors que les manifestants avaient mis feu à des poubelles et cassé les vitres d’un magasin de l’enseigne Mac Donald's.

    La police a tiré en l’air pour disperser les manifestants, qui se sont réfugiés dans les stations de métro et de chemin de fer les plus proches. La police a procédé a une quinzaine d’interpellations pour identification. Les autorités affirment avoir répondu à des provocations.

    Le ministre de l’Intérieur a dénoncé les professionnels du désordre, qui sont selon lui à l’origine de la violence. La Confédération générale des travailleurs portugais (CGTP) s’est démarquée des incidents, regrettant les actions violentes. La centrale syndicale, qui avait organisé 24 heures de grève générale, s’est félicitée du niveau d’adhésion observé. Son dirigeant Arménio Carlos a appelé à une nouvelle manifestation le 27 novembre, date du vote définitif du budget d’austérité à l’Assemblée.

    Soutiens parisiens

    Des milliers de salariés français ont défilé ce mercredi à l'appel de cinq des principaux syndicats du pays. Ils se disent solidaires avec les pays du sud de l'Europe. Pour eux, l'austérité est injuste, et surtout totalement inefficace.

    Paris, le 14 novembre 2012. REUTERS/Benoit Tessier

    « L'austérité, qu'elle soit en Grèce, au Portugal, en Espagne ou ici, elle est inacceptable, estime Nicole. Il faut que le monde du travail se défende et se protège des financiers ». « En Espagne, la situation ne s'améliore pas, elle s'empire, renchérit Philippe. Le pouvoir d'achat étant moins élevé, on ne fait qu'accentuer les difficultés. Il n'y a pas de mystère : quand on consomme, il y a de la demande; quand il y a de la demande, il y a de la production ».

    Les manifestants dénoncent les politiques menées dans le sud de l'Europe, mais aussi les décisions récentes du gouvernement français. Pour Vincent, 52 ans, la hausse de la TVA constitue une véritable trahison de la part de François Hollande. « Taper 20 milliards d'euros dans les poches des salariés pour les donner au patronat sans aucune contre-partie, c'est exactement ce que voulait faire Sarkozy, rappelle-t-il. Et bah non, on n'est pas d'accord, et ça c'est une rupture ».

    Les manifestants parisiens en sont persuadés : à jouer la carte de l'austérité, la France risque de connaître le même sort que la Grèce et l'Espagne. Pour eux, la seule façon d'en finir avec la crise serait de lancer une politique de relance économique à l'échelle de la zone euro

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.