GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 14 Août
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Aujourd'hui
Lundi 19 Août
Mardi 20 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Des milliers d'Irlandais réclament de nouvelles lois sur l'avortement après la mort d'une jeune femme

    media Une femme brandit une pancarte sur laquelle est écrit « Son sang est sur vos mains», lors d'une marche à la mémoire de Savita Halappanavar à Dublin, le 17 novembre 2012. REUTERS/CATHAL MCNAUGHTON

    La pression populaire pèse désormais lourdement sur le gouvernement irlandais pour qu’il change les lois sur l’avortement, qui demeure illégal dans le pays. Plus de 11 000 personnes sont descendues dans les rues de Dublin samedi 17 novembre et l'on comptait plusieurs milliers de manifestants dans les autres grandes villes irlandaises après la mort d’une dentiste de 31 ans dans des circonstances controversées.

    Avec notre correspondant à Dublin, Hervé Amoric

    Seule au milieu de la rue, du haut de ses huit ans, Alexandra Stewart Miller ouvre la marche symbolique vers le Parlement irlandais, une lanterne blanche à la main. Derrière elle, ils sont des milliers. Ils portent des pancartes et des banderoles avec le visage de Savita Halappanavar et les mots : « Never again » (« Plus jamais ça »).

    Savita Halappanavar est décédée d’une infection foudroyante liée à une fausse couche, dans un hôpital de Galway. Le mari de la jeune indienne affirme que les médecins ont tardé à intervenir pour des raisons éthiques alors que la patiente demandait une IVG, après avoir été informée que son fœtus n’était pas viable.

    Les Irlandais ne sont pas près d’oublier ces deux visages, celui d’Alexandra et surtout celui de Savita. Car même ceux qui n’ont pas participé à la marche ont retrouvé leurs photos dans toute la presse dominicale et sur les écrans de télévision. Le témoignage du mari de Savita est accablant. Praveen affirme que l’hôpital irlandais aurait refusé l’IVG en lui répondant « ce pays est catholique », ignorant l'état de santé de sa femme. 

    Depuis mercredi, les manifestations de l’Irlande indignée sont quotidiennes. Les Irlandais exigent une loi claire sur l’avortement, illégal à part dans le cas où la vie de la mère est en danger. Le gouvernement est sous une pression considérable mais la coalition au pouvoir est divisée. Morale et traditions restent ancrées dans les mentalités du pays.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.