GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Vendredi 19 Juillet
Samedi 20 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 22 Juillet
Mardi 23 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Moscou: le procès d'un policier va-t-il dévoiler la réalité sur l'assassinat d'Anna Politkovskaïa?

    media Anna Politkovskaïa a été tuée le 7 octobre 2006 à Moscou. Novaïa Gazeta/Epsilon/Getty Images

    Le meurtre d’Anna Politkovskaïa sera-t-il un élucidé un jour ? C’est ce qu’attendent depuis plus de six ans les enfants de la journaliste assassinée dans le hall de son immeuble. A Moscou, débute, ce mercredi 12 décembre, le procès d’un ancien officier de police considéré comme étant l’organisateur du meurtre. Mais il y a peu de chances qu’il donne des informations sur le commanditaire.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    Si le procès de Dmitri Pavlioutchenkov se tient à part des cinq autres prévenus, c’est que l’ancien lieutenant-colonel de police a passé un accord avec le parquet. Cet arrangement lui garantit l’octroi du statut de témoin privilégié et l’assurance d’une réduction sensible de sa peine.

    Mais la famille de la journaliste assassinée estime que cela lui évitera surtout la confrontation avec les autres protagonistes, lui permettant de garder secret le nom du vrai commanditaire. C’est pourquoi elle va demander l’annulation de l’arrangement. Anna Stavitskaïa, l’avocate des enfants d’Anna Politkovskaïa explique : « Nous supposons que Pavlioutchenkov, vu le rôle qu'il a joué, devrait connaître le nom du vrai commanditaire et devrait le nommer, au lieu de désigner, comme il l'a fait, Berezovski. C'est bien connu, Berezovski est présenté comme le responsable de tout ce qui se produit dans la Fédération de Russie ».

    L'oligarque exilé à Londres n'est pas le commanditaire du meurtre d'Anna Politkovskaïa ; le rédacteur en chef de Novaïa Gazeta, Dmitri Mouratov, lui aussi, en est persuadé : « On comprend que lorsque l'enquête freine l'identification du commanditaire, c'est que celui-ci fait partie des personnes les plus intouchables de la Fédération de Russie ».

    Cinq autres prévenus, dont l'assassin présumé seront jugés ensemble dans quelques mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.