GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: onze ans de camp pour un ex-policier pour le meurtre d'Anna Politkovskaïa

    media Anna Politkovskaïa.

    C’est le premier condamné dans l’affaire de l’assassinat de la journaliste Anna Politkovskaïa, tuée dans le hall de son immeuble en 2006 à Moscou. Un ancien policier a été condamné à 11 ans de colonie pénitentiaire à régime sévère. L'ancien lieutenant-colonel Dmitri Pavlioutchenkov, qui a reconnu sa culpabilité, était accusé d’avoir organisé l’assassinat de la journaliste de Novaya Gazeta. Mais ce jugement ne satisfait ni la famille, ni les anciens collègues de la journaliste.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    L’avocate des enfants d’Anna Politkovskaïa avait prévenu avant l’énoncé du jugement qu’elle ferait appel si le prévenu n’était pas condamné à la peine maximale, soit 13 ans de prison. Anna Stavitskaya souhaitait faire annuler l’accord que Dmitri Pavlioutchenkov avait conclu avec le Parquet, qui lui a permis de bénéficier d’une remise de peine. En vertu de cet arrangement, l’ancien policier qui a reconnu avoir pris en filature la journaliste, acheté un pistolet et remis l'arme au tueur, a eu droit à un procès express, à part des cinq autres suspects, parmi lesquels le tireur présumé.

    Le commanditaire du meurtre toujours pas identifié

    l'ancien policier Dmitri Pavlioutchenkov à son arrivée au tribunal, Moscou, le 14 décembre 2012. REUTERS/Anton Petrov

    Au cours de la dernière audience, Pavlioutchenkov a pris la parole pour demander pardon à la famille de la journaliste assassinée. L'avocate des enfants d’Anna Politkovskaïa a, de son côté, regretté que l’ancien policier n’ait pas rempli une part de son contrat avec le Parquet en ne dévoilant pas le nom du vrai commanditaire du meurtre.

    Un sentiment partagé par l’un des rédacteurs en chef de Novaya Gazeta, Serguei Sokolov qui souligne que ce jugement ne répond pas à la question-clé de toute cette affaire : qui est derrière cet assassinat. Le procès du meurtrier présumé de la journaliste, le Tchétchène Roustam Makhmoudov et de ses complices doit, lui, débuter dans quelques mois.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.