GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Donald Trump renonce à accueillir le G7 2020 dans son golf en Floride
    Europe

    Pays Basque: le parti Batasuna n'est plus

    media Maite Goyenetxe (à gauche) et Jean-Claude Aguerre, membres de Batasuna, annoncent sa dissolution à Bayonne lors d'une conférence de presse, le 3 janvier 2013. AFP PHOTO GAIZKA IROZ

    L'annonce est tombée ce jeudi 3 janvier 2013 dans l'après-midi, et elle a surpris. Le parti indépendantiste de la gauche basque Batasuna a rendu publique sa dissolution. Interdit en Espagne mais légal en France, Batasuna était considéré comme le bras politique d'ETA. Ses dirigeants considèrent donc que le moment est venu de tourner une page.

    Une correpondance d’Iban Etxezaharreta, France Bleu Pays Basque

    A nouvelle période politique, nouvelle organisation politique. Le parti indépendantiste de gauche Batasuna a ainsi justifié sa disparition. Cette décision intervient un an après l’abandon définitif de la violence par ETA.

    Ces derniers mois, d’autres organisations de la gauche nationaliste basque avaient annoncé leur autodissolution, comme Segui ou Askatasuna. Autant de groupes ou associations qui étaient interdits en Espagne depuis dix ans, pour leurs liens avec ETA.

    Il y a deux ans, Batasuna avait changé de stratégie, en faisant le choix exclusif de voies politiques et démocratiques pour atteindre ses objectifs. Ces derniers demeurent l’indépendance et le socialisme.

    Créé en 2001, Batasuna était organisé des deux côtés de la frontière franco-espagnole. C’est du côté français, à Bayonne, qu’il a annoncé sa dissolution. Le parti n’avait plus d’activité légale qu’en France.

    Au Pays Basque d’Espagne, la gauche abertzale a créé un nouveau parti, Sortu, qui vient d’être légalisé par la justice du pays. Mais de l'autre côté des Pyrénées, en France, les militants sont désormais orphelins d’un parti politique agissant sur les sept provinces historiques du Pays Basque.

    Vu d'Espagne

    Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

    Pour les autorités espagnoles, il s'agit d'un pas supplémentaire vers la disparition totale d'ETA. Madrid est forcément soulagé par la fin de Batasuna en France, son équivalent en Espagne ayant été mis hors-la-loi bien plus tôt, dès 2003. Ce pas supplémentaire prouve en effet la bonne volonté des séparatistes radicaux d'en terminer définitivement avec la violence.

    En octobre 2012, ETA avait déclaré un cessez-le-feu historique, respecté jusqu'ici. Mais pour Madrid, ce n'est pas suffisant. Il faut aller jusqu'au bout, c'est-à-dire rendre les armes et s'autodissoudre. La direction d'ETA refuse de s'y résoudre pour l'instant, souhaitant qu'au préalable, tous les prisonniers basques soient regroupés dans des pénitenciers proches de chez eux, au Pays Basque ou en Navarre.

    Tel est le sens de la réclamation formulée devant des juges français par Mikel Albisu, qui fut le principal chef d'ETA pendant une dizaine d'années. Reste que le temps ne joue pas en faveur des terroristes. Les autorités espagnoles n'ont aucune hâte (et aucun intérêt) à faire le premier pas.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.