GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 22 Août
Mardi 23 Août
Mercredi 24 Août
Jeudi 25 Août
Aujourd'hui
Samedi 27 Août
Dimanche 28 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: critiques et sarcasmes de la blogosphère sur la nationalité russe de Depardieu

    media Arrivée de Gérard Depardieu en Russie pour un festival à Vladivostok le 17 septembre 2010. EUTERS/Yuri Maltsev/

    La lettre que Gérard Depardieu a envoyée aux journalistes russes jeudi 3 janvier a déclenché une avalanche de critiques et de sarcasmes sur la blogosphère russe. L'acteur français y remercie le président russe tout en faisant l'éloge de la démocratie en Russie. Opposants, militants ou simples internautes ironisent sur ses propos et donnent des leçons de patriotisme sur Internet.

    Les blogueurs russes ne l’ont pas loupé. Depuis que les médias ont relayé la lettre d’amour de Depardieu à la Russie et à Vladimir Poutine, les réseaux sociaux sont pris d’une fièvre sarcastique.

    L’opposant Edouard Limonov a invité l’acteur à se munir de son nouveau passeport pour sortir manifester avec l’opposition pour la liberté en Russie. Sur Tweeter, un internaute ironise : « Pour choisir sa nouvelle patrie, Depardieu s’est laissé guider par les retraites élevées et les garanties solides de libertés et de sécurité dans la Russie de Poutine ». Un autre se moque : « La Russie, une grande démocratie, qu’est-ce qu’on ne dirait pas pour sauver son pognon ».

    On s’indigne aussi d’un décret absurde et ridicule qui témoigne d’un « traumatisme moral du pouvoir russe », selon les termes d’un politologue. Et le satiriste Chenderovitch appelle Depardieu à faire preuve de véritable patriotisme. « Il ne suffit pas de payer ses impôts en Russie. Il faut venir s’installer dans ce pays, dont les gens fuient pour élever leurs enfants dans un monde libre. Et vivre comme la plupart de ses nouveaux concitoyens. Et non pas dans le luxe, comme les gens que Depardieu a certainement l’habitude de fréquenter en Russie. »

    Parlerait-on autant de Gérard Depardieu parti à l'étranger s'il avait soutenu François Hollande ? Je n'oublie pas qu'il a soutenu Nicolas Sarkozy
    Entretien avec Thierry Mariani Député UMP des Français de l'étranger et vice-président du groupe d'amitié franco-russe à l'Assemblée 10/10/2013 - par RFI Écouter

     

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.