GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Samedi 14 Septembre
Dimanche 15 Septembre
Lundi 16 Septembre
Mardi 17 Septembre
Aujourd'hui
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: altercations entre opposants et partisans d’une loi condamnant la «propagande homosexuelle»

    media Des policiers russes arrêtent un militant des droits des homosexuels qui prenait part à la manifestation de ce 25 janvier devant la Douma contre le projet de loi condamnant toute « propagande homosexuelle ». REUTERS/Sergei Karpukhin

    Les députés russes ont adopté ce vendredi 25 janvier en première lecture une proposition de loi controversée punissant tout acte public constituant une «propagande de l'homosexualité auprès de mineurs». Le texte a été voté par 388 voix pour, une contre et une abstention. Des altercations ont eu lieu au même moment entre opposants et partisans de ce texte devant le Parlement russe.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    Cette loi, qui prévoit jusqu’à 12 500 euros d’amende pour tout « acte public » potentiellement considéré comme de la « propagande de l’homosexualité auprès des mineurs », s’inspire de législations similaires, déjà en vigueur dans plusieurs régions russes, notamment à Saint Petersbourg. Son examen en première lecture à la Douma a donné lieu à de violentes altercations entre opposants et partisans.

    « Moscou n’est pas Sodome ! », scandent plusieurs dizaines d’activistes ultra-orthodoxes réunis devant la Douma.

    Deux dames âgées, emmitouflées dans de gros foulards de laine bénissent l’assistance avec une croix en bois et une petite icône. Un militant de la cause gay n’a pas le temps de déployer sa pancarte, qu’elle lui est violemment arrachée par Vladimir, l’un des militants ultra-orthodoxes.

    « Un homme doit rester un homme et une femme doit rester femme. C'est comme ça que ça été créé, pourquoi le changer ? La société russe regarde malheureusement de plus en plus vers l'Occident. Mais ça n'est pas normal, personne n'exhibe ses anomalies, au contraire on essaye de les cacher », martèle Vladimir.

    Des jeunes femmes s'embrassent, lors de la manifestation en faveur des droits des homosexuels devant la Douma, ce vendredi 25 janvier. REUTERS/Sergei Karpukhin

    Andrei, lui, est venu soutenir ses amis homosexuels. « J'ai honte que de telles choses se déroulent dans nos rues. La communauté homosexuelle va être obligée de s'enfoncer encore plus dans la clandestinité, parce qu'une personne, ne pourra plus, par exemple, dire à la télévision qu'elle est gay, lesbienne... Après cela, elle sera accusée de propagande de l'homosexualité et elle pourra être sanctionnée. Je voudrais que notre Russie bien aimée soit un pays libre, honnête et ouvert pour tout le monde », explique-t-il, emmitouflé dans son manteau maculé de peinture et de tâches d’œufs lancés par les activistes homophobes.

    Au bout de quelques minutes, la police intervient, mais c’est pour interpeller sans ménagement une vingtaine de militants homosexuels. Du gaz lacrymogène est lancé. Les activistes orthodoxes, eux, ne seront pas inquiétés.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.