GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 27 Juillet
Jeudi 28 Juillet
Vendredi 29 Juillet
Samedi 30 Juillet
Aujourd'hui
Lundi 1 Août
Mardi 2 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Les Lego autrichiens sont-ils islamophobes ?

    media

    Une association culturelle turque, basée en Autriche, demande le retrait dans le commerce de boîtes de Lego®. Selon elles, ces boîtes de petits jouets véhiculeraient des clichés sur l’islam. Les explications sur le fond de l'affaire en trois points.

    De notre correspondant à Vienne,

    Comment cette histoire a-t-elle émergé ?

    C’est un Autrichien qui a signalé cette boîte de jouets à l’association. L’un des enfants l’avait reçue de sa tante en cadeau et ce monsieur s’était étonné du design de ces Lego d’un genre un peu particulier.

    Rappelons que les Lego sont ces petites briques colorées qu’il faut assembler. C’est une marque danoise, troisième fabricant mondial de jouets. Dans cette boîte de construction-là, les enfants âgés entre 9 et 14 ans sont amenés à reproduire le Palais de Jabba, l'un des méchants personnages de la saga Stars Wars. Le problème, c’est que Jabba et ses complices habitent, selon l’association, dans ce qui ressemble fort à une mosquée plantée dans le désert avec son minaret, qu’ils sont grimés comme des Orientaux et que dans le minaret, justement, il y a des kalachnikovs.

    Du coup, l’association accuse Lego de propager de la haine à l’encontre des Orientaux chez les enfants et demande des excuses publiques pour l’offense aux sentiments religieux et culturels.

    La firme a-t-elle réagi ?

    Immédiatement après en avoir pris connaissance, la multinationale a fait savoir qu’elle ne voyait pas où était le problème, qu’elle n’avait fait que reprendre le design des films de George Lucas et que depuis la commercialisation du jeu, l’année dernière, personne ne s’était jamais plaint. Pour résumer la position danoise, ceux qui voient le célèbre Jabba caricaturé en islamiste ont l’esprit mal placé.

    Mais l’association persiste et signe. Selon elle, il est évident que les concepteurs véhiculent des préjugés islamophobes et elle menace de porter plainte pour incitation à la haine en Allemagne, en Autriche et en Turquie, si la boîte incriminée n’est pas retirée des rayons.

    Y-a-t-il un risque de voir cette affaire s'enflammer ?

    Rien n'est moins sûr. Car malgré les arguments avancés par l'association, les Autrichiens sont divisés et pour la presse autrichienne, cette histoire est un peu tiré par les cheveux : est-ce que la mosquée ressemble vraiment à une mosquée ? Est-ce que le minaret en est-un ? Certains vont même jusqu’à juger que l’association fait dans la paranoïa et veut voir des islamophobes partout. Pour ces médias, ce serait la preuve d’un mal-être des musulmans d’Europe.

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.