Un projet germano-israélien pour soutenir les survivants de l’Holocauste - France - RFI

Expand Player
Play

À l'écoute Autour de la question

 

  1. 14:33 TU Autour de la question
  2. 15:00 TU Journal
  3. 15:10 TU Radio foot internationale
  4. 15:30 TU Journal
  5. 15:33 TU Radio foot internationale
  6. 16:00 TU Journal
  7. 16:10 TU Sessions d'information
  8. 16:30 TU Journal
  9. 16:33 TU Sessions d'information
  10. 16:40 TU Accents d'Europe
  11. 17:00 TU Journal
  12. 17:10 TU Décryptage
  13. 17:30 TU Journal
  14. 17:33 TU Sessions d'information
  15. 17:40 TU Débat du jour
  16. 18:00 TU Journal
  17. 18:10 TU Grand reportage
  18. 18:30 TU Sessions d'information
  19. 19:00 TU Journal
  20. 19:10 TU La bande passante
  21. 19:30 TU Journal
  22. 19:40 TU La bande passante
  23. 20:00 TU Journal
  24. 20:10 TU Couleurs tropicales
  25. 20:30 TU Journal
  1. 14:33 TU Autour de la question
  2. 15:00 TU Journal
  3. 15:10 TU Radio foot internationale
  4. 15:30 TU Journal
  5. 15:33 TU Radio foot internationale
  6. 16:00 TU Journal
  7. 16:10 TU Sessions d'information
  8. 16:30 TU Journal
  9. 16:33 TU Sessions d'information
  10. 16:40 TU Accents d'Europe
  11. 17:00 TU Journal
  12. 17:10 TU La bande passante
  13. 17:30 TU Journal
  14. 17:33 TU Sessions d'information
  15. 17:40 TU La bande passante
  16. 18:00 TU Journal
  17. 18:10 TU Grand reportage
  18. 18:30 TU Sessions d'information
  19. 19:00 TU Journal
  20. 19:10 TU Décryptage
  21. 19:30 TU Journal
  22. 19:40 TU Débat du jour
  23. 20:00 TU Journal
  24. 20:10 TU Couleurs tropicales
  25. 20:30 TU Journal

Dernières infos

fermer

Europe

Allemagne Histoire

Un projet germano-israélien pour soutenir les survivants de l’Holocauste

media

Le 27 janvier 1945, il y a 68 ans exactement, le camp d’extermination nazi d’Auschwitz était libéré. Cette journée historique est marquée en Allemagne par la commémoration de l’Holocauste. Parmi les survivants aujourd’hui très âgés, environ 200 000 vivent en Israël, souvent dans des conditions difficiles. Une initiative germano-israélienne veut récolter des fonds pour leur venir en aide.

« Dignité et réconciliation ». Le projet a été lancé l’an dernier par une organisation allemande et trois institutions israéliennes. Son but : récolter des dons de particuliers en RFA pour soutenir les survivants de la Shoah en Israël. Sur les 200 000 qui y résident, un tiers vit en dessous du seuil de pauvreté. Une réalité que Harald Eckert, président de « l’initiative du 27 janvier », une alliance de citoyens et d’organisations œuvrant pour le rapprochement germano-israélien, ne soupçonnait pas : « Mes amis en Allemagne comme en Israël n’étaient pas conscients de cette situation difficile. Sur place même, la surprise était grande. »

Harald Eckert a décidé de lancer l’initiative « Dignité et réconciliation » l’an dernier à l’occasion du 70e anniversaire de la conférence de Wannsee lors de laquelle les autorités nazies ont planifié la solution finale. Jusqu’en 2015, sept décennies après la libération des camps, des fonds doivent être récoltés pour venir en aide à ces survivants dans la détresse. « Nous ne nous adressons pas aux gouvernements pour obtenir leur soutien. Je tiens d’ailleurs à rendre hommage à l’action de l’Allemagne sur ce dossier. Nous voulons avant tout interpeller la société civile pour obtenir des dons. »

Des foyers pour personnes âgées

Pour permettre à cet argent récolté de parvenir à ses destinataires, Harald Eckert travaille avec trois institutions israéliennes. L’organisation Keren Hayessod et sa filiale Amigour gèrent dans le pays plus de 50 foyers pour personnes âgées. Jacob Snir est le délégué de l’organisation en Allemagne : « Nous disposons de 22 000 appartements dont profitent des personnes qui ne pourraient pas trouver un toit sur le marché immobilier. Beaucoup de survivants de l’Holocauste figurent parmi nos locataires. Notre offre ne se réduit pas à cela. Nous proposons une prise en charge médicale et psychologique. Nous organisons des excursions et des fêtes. Le loyer varie entre 50 et 100 dollars, c’est très peu en Israël. »

Tova Adler, déportée à Auschwitz puis à Dachau, a survécu aux camps. Depuis huit ans, elle habite dans un appartement bon marché mis à disposition par l’organisation. Elle a fait le déplacement à Berlin pour témoigner. Comme Gita Koifman, qui dirige l’association des survivants des camps de concentration en Israël : « Beaucoup de nos membres sont arrivés en Israël au début des années 1990 après la chute du rideau de fer en Europe de l’Est. Beaucoup sont originaires de l’ex-Union soviétique. Ils ont de maigres retraites et n’ont pas bénéficié d’indemnisations dont d’autres victimes de l’Holocauste ont profité. Ils étaient déjà âgés lors de leur arrivée en Israël et leur situation financière reste précaire. Grâce aux soutiens de l’Etat, ils touchent souvent environ 400 euros par mois, ce qui suffit difficilement pour subvenir à leurs besoins, surtout lorsqu’ils sont malades. »

Un hôpital à Jérusalem

L’organisation Helping Hand Coalition  travaille étroitement avec les municipalités israéliennes pour venir en aide aux survivants de l’Holocauste dans le besoin. La troisième institution partie prenante du projet est Hadassah, qui gère un hôpital à Jérusalem où ces personnes sont notamment prises en charge. Gady Gronich représente l’organisation en Europe : « Nous disposons du seul établissement qui ne se limite pas à une prise en charge médicale. Nous aidons ces personnes à surmonter les deux traumatismes qui les ont marqués : celui subi lors de leur déportation, et souvent la mort de leurs proches. Aujourd’hui, ils sont à nouveau confrontés à leur propre mort souvent imminente. »

Le travail de l’initiative germano-israélienne « Dignité et réconciliation » a déjà porté ses fruits. Et les dons sont parvenus à leurs destinataires, comme le souligne Gady Gronich : « Grâce aux dons venus d’Allemagne, nous avons pu engager un travailleur social. Ce soutien est très symbolique pour les relations étroites entre l’Allemagne et Israël. »

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.