GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 1 Mai
Lundi 2 Mai
Mardi 3 Mai
Mercredi 4 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 6 Mai
Samedi 7 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Espagne : comparution du Dr Fuentes, principal accusé d'un vaste réseau de dopage

    media

    Le médecin espagnol Eufemiano Fuentes, dit le « sage de Montoya » comparaît ce mardi 29 janvier devant la justice pour délit contre la santé publique. Eufemanio Fuentes est accusé d'être le cerveau au cours des 20 dernières années d'un vaste réseau de dopage démantelé en 2006, connu sous le nom d'affaire Puerto. Le docteur Fuentes clame son innocence et ne compte pas lacher les noms de ses clients.

    Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

    Le principal suspect affiche un calme à toute épreuve. « Vous, vous êtes nerveux, moi , je suis tranquille », a dit à la presse, Eufemiano Fuentes , 58 ans, médecin de famille, dans l’archipel espagnol des Canaries.

    C’est pourtant lui qui est soupçonné d’avoir organiser un trafic de produits dopants, et ce pour s’enrichir. Son témoignage devant le juge n’a pas été révélé hors des murs du tribunal . Mais face aux médias, il s’est montré arrogant.

    Eufemiano Fuentes travaille dans une clinique publique aux Canaries, et il estime que la tenue de ce procès est inutile, « et qu’il est même scandaleux qu’en ces temps de crise, on l’oblige à se déplacer à Madrid, alors que ses patients ont besoin de lui » .

    En clair, sept ans après les faits reprochés, Eufemiano Fuentes clame plus fort que jamais son innocence. Il appelle qu’à l’époque le dopage n’était pas un délit en Espagne, et qu’il a agi de façon transparente. Pourtant, si les magistrats estiment que ses actions ont constitué une atteinte contre la santé publique, il risque deux ans de prison. Si c’est le cas, Fuentes perdra à coup sûr, de sa superbe.

    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.