Espagne : comparution du Dr Fuentes, principal accusé d'un vaste réseau de dopage - Europe - RFI

 

  1. 11:33 TU Sessions d'information
  2. 12:00 TU Journal
  3. 12:10 TU Sessions d'information
  4. 12:30 TU Journal
  5. 12:33 TU Sessions d'information
  6. 12:40 TU Grand reportage
  7. 13:00 TU Journal
  8. 13:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  9. 13:30 TU Journal
  10. 13:33 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  11. 14:00 TU Journal
  12. 14:10 TU Autour de la question
  13. 14:30 TU Journal
  14. 14:33 TU Autour de la question
  15. 15:00 TU Journal
  16. 15:10 TU Radio foot internationale
  17. 15:30 TU Journal
  18. 15:33 TU Radio foot internationale
  19. 16:00 TU Journal
  20. 16:10 TU Sessions d'information
  21. 16:30 TU Journal
  22. 16:33 TU Sessions d'information
  23. 16:40 TU Accents d'Europe
  24. 17:00 TU Journal
  25. 17:10 TU Décryptage
  1. 11:33 TU Sessions d'information
  2. 12:00 TU Journal
  3. 12:10 TU Grand reportage
  4. 12:30 TU Sessions d'information
  5. 13:00 TU Journal
  6. 13:10 TU Sessions d'information
  7. 13:30 TU Journal
  8. 13:33 TU Danse des mots
  9. 14:00 TU Journal
  10. 14:10 TU Autour de la question
  11. 14:30 TU Journal
  12. 14:33 TU Autour de la question
  13. 15:00 TU Journal
  14. 15:10 TU Radio foot internationale
  15. 15:30 TU Journal
  16. 15:33 TU Radio foot internationale
  17. 16:00 TU Journal
  18. 16:10 TU Couleurs tropicales
  19. 16:30 TU Journal
  20. 16:33 TU Couleurs tropicales
  21. 17:00 TU Journal
  22. 17:10 TU Sessions d'information
  23. 17:30 TU Journal
  24. 17:33 TU Sessions d'information
  25. 17:40 TU Accents d'Europe

Dernières infos

  • Visite des sites militaires iraniens: Téhéran s'élève contre «les demandes excessives» (ministre)
  • Un deuxième Marocain recherché après l'attentat du 18 mars contre le musée du Bardo arrêté à la frontière tuniso-lybienne (ministère)
  • En Angola, le journaliste Rafael Marques a été condamné à six mois de prison avec sursis (juge)
  • Tunisie: arrestation d’un deuxième Marocain recherché pour l’attaque du musée du Bardo à Tunis en mars
  • France: 3384 morts sur les routes en 2014, soit 116 de plus qu'en 2013 (délégué interministériel à la Sécurité routière)
  • Réforme du collège: l'intersyndicale appelle à une nouvelle journée de contestation le 11 juin prochain
  • Fifa: pour M. Poutine, les Etats-Unis cherchent à «empêcher la réélection de M. Blatter»
  • Fifa: il n'y a pas d'audition prévue de M. Blatter pour le moment (ministère public)
  • En Irak, 470 corps ont été exhumés des fosses communes de Tikrit (ministre)
  • France: la société Eurotunnel ne compte pas renouveler son contrat avec MyFerryLink (officiel)
  • Au Burundi, l'Eglise catholique se retire du processus électoral
  • Projet britannique de référendum sur l'appartenance à l'UE: Laurent Fabius juge sur France Inter le projet «très risqué»
  • Migrants: 139 corps découverts dans des tombes en Malaisie (Kuala Lumpur)
  • Nouvelle-Calédonie: les banques paralysées par un mouvement social (AFP)
  • Deux gardes-frontières saoudiens tués dans un bombardement de leur position depuis le Yémen (agence SPA)
fermer

Europe

Cyclisme dopage Espagne Sports

Espagne : comparution du Dr Fuentes, principal accusé d'un vaste réseau de dopage

media

Le médecin espagnol Eufemiano Fuentes, dit le « sage de Montoya » comparaît ce mardi 29 janvier devant la justice pour délit contre la santé publique. Eufemanio Fuentes est accusé d'être le cerveau au cours des 20 dernières années d'un vaste réseau de dopage démantelé en 2006, connu sous le nom d'affaire Puerto. Le docteur Fuentes clame son innocence et ne compte pas lacher les noms de ses clients.

Avec notre correspondant à Madrid, François Musseau

Le principal suspect affiche un calme à toute épreuve. « Vous, vous êtes nerveux, moi , je suis tranquille », a dit à la presse, Eufemiano Fuentes , 58 ans, médecin de famille, dans l’archipel espagnol des Canaries.

C’est pourtant lui qui est soupçonné d’avoir organiser un trafic de produits dopants, et ce pour s’enrichir. Son témoignage devant le juge n’a pas été révélé hors des murs du tribunal . Mais face aux médias, il s’est montré arrogant.

Eufemiano Fuentes travaille dans une clinique publique aux Canaries, et il estime que la tenue de ce procès est inutile, « et qu’il est même scandaleux qu’en ces temps de crise, on l’oblige à se déplacer à Madrid, alors que ses patients ont besoin de lui » .

En clair, sept ans après les faits reprochés, Eufemiano Fuentes clame plus fort que jamais son innocence. Il appelle qu’à l’époque le dopage n’était pas un délit en Espagne, et qu’il a agi de façon transparente. Pourtant, si les magistrats estiment que ses actions ont constitué une atteinte contre la santé publique, il risque deux ans de prison. Si c’est le cas, Fuentes perdra à coup sûr, de sa superbe.

Commentaires
 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.