GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 15 Juillet
Mardi 16 Juillet
Mercredi 17 Juillet
Jeudi 18 Juillet
Aujourd'hui
Samedi 20 Juillet
Dimanche 21 Juillet
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    L'ex-président du Kirghizistan condamné par contumace

    media Kourmanbek Bakiev. wikipedia

    Vingt-quatre ans de prison pour abus de pouvoir : c'est la peine prononcé mardi 12 février par un tribunal militaire contre l'ancien président kirghiz Kourmanbek Bakiev. Le frère de l'ex-président a écopé quant à lui de la perpétuité pour une affaire de meurtre commis en 2009. Les deux condamnés ont été jugés par contumace. Suite à un soulèvement populaire en 2010, les frères Bakiev se sont réfugiés en Biélorussie.

    L'affaire remonte à 2009, soit un an avant la révolution qui a provoqué la chute de Kourmanbek Bakiev, alors au pouvoir depuis quatre ans. La victime n'est autre que l'ancien chef de l'administration présidentielle, Medet Sadyrkoulov, dont le corps ainsi que celui de deux autres occupants, avaient été retrouvés carbonisés dans un véhicule sur une route d'Almaty.

    Pour l'opposition, il n'y avait aucun doute : l'assassinat portait la signature des proches du président. Les éléments à charge sont mutliples. Sardykoulov, surnommé « l'éminence grise », avait démissionné de son poste quelques mois avant son meurtre. L'enquête avait permis de démontrer que le haut responsable rentrait tout juste du Kazakhstan après avoir collecté des millions de dollars destinés à financer un soulèvement contre le régime Bakiev. L'argent n'a jamais été retrouvé.

    Dans un procès à huis clos, le tribunal militaire de Bichkek a donc condamné l'ex-chef d'Etat à 24 ans de prison pour abus de pouvoir. Son frère Janych, reconnu coupable de meurtres, a été condamné à la perpétuité. Réfugiés depuis 2010 en Biélorussie, les frères Bakiev peuvent continuer à compter sur la bienveillance de leur pays d'accueil, Minsk ayant jusqu'ici refusé toute demande d'extradition.

    Chronologie et chiffres clés
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.