GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    La Russie livre toujours des armes à la Syrie

    media Le patron de Rosoboronexport, Anatoli Issaïkine, le 13 février 2013. Reuters / Shemetov

    La Russie continue de livrer des armes à la Syrie. C’est le patron de l’entreprise nationale d’exportations de matériel militaire qui l’affirme. Le principal fournisseur d’armes de la Syrie, n’a pas l’intention de renoncer aux contrats conclus avec le régime de Bachar el-Assad.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    Le patron de la puissante entreprise d'exportation de matériel militaire russe, Anatoli Issaïkine est sûr de son bon droit : « Nous continuerons de remplir nos engagements sur les contrats de la vente d'équipements militaires. »

    Des contrats tout à fait légaux, précise le chef de Rosoboronexport, qui ne violent pas le cadre des accords internationaux : « La coopération militaro-industrielle avec tous les pays, y compris la Syrie, se développe selon les règles suivantes : s’il y des sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU, nous cessons la collaboration y compris pour ce qui concerne les contrats déjà conclus, explique-t-il. S’il n’y a pas de sanctions, nous continuons de remplir nos engagements. Tous les fournisseurs d’armes suivent exactement ces mêmes règles. Avec la Syrie, nous remplissons de la même manière nos obligations prises dans le passé, pour la livraison d’équipement militaire. »

    Pas d'armes d'attaque

    La Russie continue donc de livrer des armes au régime de Bachar el-Assad : ce sont essentiellement des systèmes de défense aérienne antimissile et du matériel de réparation, selon Anatoli Issaïkine. Pas d’armes d’attaque. Le patron de Rosoboronexport précise que son entreprise ne fournit pas non plus d’avions ou d’hélicoptères à la Syrie. Pas question non plus d'envoyer des missiles Iskander au régime syrien, selon lui, ni d'avion de combat MiG29-M. En revanche, le patron russe confirme qu'il existe bien un contrat pour des avions d'entraînement Yak 130, mais aucun appareil n'a encore été livré.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.