Ernst von Freyberg, le nouveau banquier du Vatican - Europe - RFI

 

  1. 17:00 TU Journal
  2. 17:10 TU La bande passante
  3. 17:30 TU Journal
  4. 17:33 TU La bande passante
  5. 18:00 TU Journal
  6. 18:10 TU Sessions d'information
  7. 18:30 TU Sessions d'information
  8. 19:00 TU Journal
  9. 19:10 TU Grand reportage
  10. 19:30 TU Journal
  11. 19:40 TU Accents d'Europe
  12. 20:00 TU Journal
  13. 20:10 TU Couleurs tropicales
  14. 20:30 TU Journal
  15. 20:33 TU Couleurs tropicales
  16. 21:00 TU Journal
  17. 21:10 TU Grand reportage
  18. 21:30 TU Journal
  19. 21:33 TU Danse des mots
  20. 22:00 TU Sessions d'information
  21. 22:30 TU Sessions d'information
  22. 23:00 TU Journal
  23. 23:10 TU Autour de la question
  24. 23:30 TU Journal
  25. 23:33 TU Autour de la question
  1. 17:00 TU Journal
  2. 17:10 TU La bande passante
  3. 17:30 TU Journal
  4. 17:33 TU La bande passante
  5. 18:00 TU Journal
  6. 18:10 TU Sessions d'information
  7. 18:30 TU Sessions d'information
  8. 19:00 TU Journal
  9. 19:10 TU Grand reportage
  10. 19:30 TU Journal
  11. 19:40 TU Accents d'Europe
  12. 20:00 TU Journal
  13. 20:10 TU Couleurs tropicales
  14. 20:30 TU Journal
  15. 20:33 TU Couleurs tropicales
  16. 21:00 TU Journal
  17. 21:10 TU Autour de la question
  18. 21:30 TU Journal
  19. 21:33 TU Autour de la question
  20. 22:00 TU Sessions d'information
  21. 22:30 TU Sessions d'information
  22. 23:00 TU Journal
fermer

Europe

Vatican

Ernst von Freyberg, le nouveau banquier du Vatican

media

La banque du Vatican va être dirigée par un industriel allemand, Ernst von Freyberg. Cette nomination était attendue depuis longtemps. Le poste était vacant depuis neuf mois. C’est l’une des dernières nominations de Benoît XVI avant la fin de son pontificat dans quelques jours.

Avec notre correspondant au Vatican, Antoine-Marie Izoard

C’est un aristocrate et industriel allemand, Ernst von Freyberg, que Benoît XVI a nommé à la tête de l’Institut pour les œuvres de religion, l’IOR, la banque du Vatican. Le pape, qui a en fait validé le choix d’une commission de cardinaux qui avaient traité 40 candidatures durant sept mois, aurait ainsi souhaité ne pas laisser à son successeur la gestion de ce très lourd dossier.

Le baron von Freyberg succède en effet à l’Italien Ettore Gotti Tedeschi, limogé en mai dernier de manière assez inhabituelle dans le monde feutré du Vatican. Son départ fracassant avait eu lieu au même moment que l’arrestation du majordome infidèle de Benoît XVI, jugé depuis coupable d’avoir dérobé des documents confidentiels sur le bureau du pape et de les avoir diffusés dans la presse italienne.

L’industriel allemand devra aider le petit Etat à rejoindre la liste des Etats respectant les normes contre le blanchiment d’argent. L’été dernier, le groupe d’experts du Conseil de l’Europe en charge des questions de blanchiment avait salué le travail déjà effectué par le Vatican pour respecter les standards internationaux. Moneyval notait cependant qu’il restait encore du travail à faire.

Une erreur est survenue lors de l'envoi du mail...
Le mail a bien été envoyé

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.