La filière chevaline se mobilise pour sortir de la crise - Europe - RFI

 

  1. 21:00 TU Journal
  2. 21:10 TU Radio foot internationale
  3. 21:30 TU Journal
  4. 21:33 TU Radio foot internationale
  5. 22:00 TU Sessions d'information
  6. 22:30 TU Sessions d'information
  7. 23:00 TU Journal
  8. 23:10 TU Autour de la question
  9. 23:30 TU Journal
  10. 23:33 TU Autour de la question
  11. 19:40 TU La bande passante
  12. 20:00 TU Journal
  13. 20:10 TU Couleurs tropicales
  14. 20:30 TU Journal
  15. 20:33 TU Couleurs tropicales
  16. 21:00 TU Journal
  17. 21:10 TU Accents d'Europe
  18. 21:30 TU Journal
  19. 21:33 TU Danse des mots
  20. 22:00 TU Sessions d'information
  21. 22:30 TU Sessions d'information
  22. 23:00 TU Journal
  23. 23:10 TU Autour de la question
  24. 23:30 TU Journal
  1. 21:00 TU Journal
  2. 21:10 TU Radio foot internationale
  3. 21:30 TU Journal
  4. 21:33 TU Radio foot internationale
  5. 22:00 TU Sessions d'information
  6. 22:30 TU Sessions d'information
  7. 23:00 TU Journal
  8. 23:10 TU Vous m'en direz des nouvelles !
  9. 23:30 TU Journal

Dernières infos

fermer

Europe

Alimentation Crise économique Industrie Union Européenne

La filière chevaline se mobilise pour sortir de la crise

media

Les professionnels de la viande repartent à la reconquête du consommateur à l'occasion de leurs premiers états généraux. En plein scandale de viande de cheval présente dans les plats cuisinés, la filière se mobilise pour sortir de la crise.

Comment redynamiser la filière de la viande face à la baisse de la consommation ? Comment attirer les jeunes vers les métiers d'élevage et de boucherie ? Pour répondre à ces questions, une feuille de route a été fixée. Elle souligne en premier lieu la nécessité de transparence quant au pays d'origine de la viande quel que soit le mode de préparation.

« La traçabilité existe pour tous les produits, explique Dominique Langlois, président de l'interprofession bétail et viande. Par contre l’origine aujourd’hui n’est pas obligatoire pour les produits transformés Il faut absolument que les industries agroalimentaires comprennent qu’il faut le mettre pour donner de l’assurance au consommateur et arrêter le trouble qui a pu être jeté ».

Mais pour cela, il faut agir au niveau européen. « Pour ce qui est des obligations légales, affirme Guillaume Garot, ministre délégué à l'Agroalimentaire, nous sommes dans un cadre européen. C’est là que doit être conduit le dialogue, mais nous souhaitons qu’à l’échelle de notre pays on puisse d’ores et déjà avancer ».

Le gouvernement veut renforcer la traçabilité des produits transformés à base de viande. Les discussions ne font que commencer.
 

Sur le même sujet

Commentaires

 
Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.