GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Lundi 14 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Autriche: l’extrême droite perd son fief historique

    media Heinz-Christian Strache (g) et Jörg Haider à Vienne après les législatives en 2008, la belle époque. (Photo : Reuters)

    Cela faisait quatorze ans que l'extrême droite régnait sur cette région d’Autriche. Mais dimanche 3 mars, à la faveur d’élections régionales anticipées provoquées par des scandales de corruption, la Carinthie a définitivement tourné la page Jörg Haider, mort accidentellement en 2008. La justice avait déjà prononcé des peines de prison fermes à l'encontre de ses successeurs, d'autres sont en instance de jugement.

    Avec notre correspondant à Vienne, Blaise Gauquelin

    Jamais un parti politique n’avait perdu autant de voix entre deux élections depuis 1945 : le FPÖ enregistre une chute spectaculaire de près de 28% : il perd plus de la moitié de son électorat.

    Dans une déclaration à la presse, Heinz-Christian Strache, le chef de l’extrême droite au niveau national, a simplement pris acte de ce revers historique : « Personnellement, c’est selon moi très, très décevant comme résultat. Et je le dis clairement : il va falloir qu’on fasse le ménage et qu’on propose quelque chose de nouveau et nous allons le faire dès la prochaine réunion du parti ».

    37% pour les sociaux-démocrates

    Les électeurs de ce land situé au sud de l’Autriche semblent vouloir refermer la parenthèse Jörg Haider. Quatre ans après sa mort, la Carinthie était toujours gouvernée par ses héritiers politiques, qui se disputaient sa mémoire.

    C’est la région la plus endettée de l’Autriche et ses 500 000 habitants, très appauvris, ont accordé 37% à la social-démocratie autrichienne et à son chef de file régional. Peter Kaiser a toutes les chances de devenir le prochain gouverneur. Désormais en Autriche, cinq régions sur neuf sont dirigées par les sociaux-démocrates.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.