GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 6 Décembre
Vendredi 7 Décembre
Samedi 8 Décembre
Dimanche 9 Décembre
Aujourd'hui
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Turquie: cessez-le-feu historique annoncé par le chef emprisonné du PKK

    media

    Un cessez-le-feu historique vient d’être annoncé, ce jeudi 21 mars 2013, par le leader du parti des Travailleurs du Kurdistan, le PKK. C’est l’aboutissement de négociations entre l’Etat turc et son ancienne bête noire, Abdullah Ocalan, qui purge une peine de prison à vie. Et c’est un espoir pour des millions de personnes, après près de trente ans de conflits armés. Des centaines de milliers de personnes étaient justement rassemblées à Diyarbakir, dans sud-est de la Turquie, pour écouter cette annonce. Beaucoup de monde pour assister à cette annonce qui était très attendue.

    Avec notre correspondant à Istanbul, Jérôme Bastion

    Un message suivi par autour d’un million de personnes à Diyarbakir où les célébrations traditionnelles du Nouvel An kurde commencées en début de la matinée se sont poursuivi tard dans l’après-midi. Une affluence exceptionnelle cette année en raison de la portée peut-être historique de l’appel lancé par celui qui est plus que jamais le guide du peuple kurde, en Turquie et au-delà : Abdullah Ocalan.

    Les portraits du leader de la Rébellion du PKK étaient d’ailleurs omniprésents, et son message de paix, lu d’abord en kurde puis en turc a été longuement ovationné. Un message dont la teneur était connue : « Déposez les armes et sortez du territoire turc, a-t-il lancé aux combattants rebelles, la lutte armée doit se changer en combat politique ». Cet appel était prévu et annoncé, il confirme la bonne marche des négociations menées avec détermination depuis trois mois par Ankara et le PKK pour enterrer ce conflit de 30 ans.

    Mais il reste beaucoup de points à négocier, comme le sort du chef du PKK lui-même, le statut de la minorité kurde dans la future Constitution, et l’exil des chefs militaires du PKK pour l’instant dans le nord de l’Irak. Beaucoup, Kurdes et Turcs, veulent croire à l’aboutissement de ce processus.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.