GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Lundi 21 Octobre
Aujourd'hui
Mercredi 23 Octobre
Jeudi 24 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Panique à Chypre, les citoyens redoutent une fermeture définitive des banques

    media Chypre : une employé de la Laiki bank en larmes après l'annonce possible de sa fermeture, le 22 mars 2013 REUTERS/Andreas Manolis

    A Nicosie, aujourd'hui vendredi 22 mars 2013, c'est un peu la panique chez les Chypriotes, qui redoutent même que les banques ne ferment définitivement. Alors que le ministre des Finances est revenu de Moscou sans accord, les acteurs politiques planchent aujourd'hui au Parlement, réuni en séance exceptionnelle, pour se mettre d'accord sur un « plan B ». Dans la rue, la pression est palpable.

    Avec notre envoyée spéciale à Nicosie, Heike Schmidt.

    Des centaines de manifestants font le pied de grue devant le Parlement, depuis ce matin. La rumeur que la Laiki bank pourrait être fermée, ou fusionner, éventuellement, avec la Banque de Chypre, persiste toujours. 2 300 emplois sont en jeu et 400 000 Chypriotes détiennent des comptes dans cette banque au bord de la faillite.

    Depuis ce matin, la Laiki bank a limité les retraits à 260 euros par jour. De longues files d’attente se forment désormais devant les distributeurs automatiques assaillis, pire encore qu'hier.

    Selon le vice-président du syndicat des employés de banque, très en colère. « Il faut trouver une autre solution. Si cette banque coule, l’effet domino sera terrible pour le pays », a-t-il déclaré, entouré d’une foule de manifestants, qui applaudissaient.

    La bank of Cyprus, première banque de Chypre, s'est, elle, dit favorable à la taxe sur les dépôts bancaire supérieurs à 100 000 euros.

    Des députés pris en tenaille entre la rue et la BCE

    Alors la nervosité est vraiment palpable et les forces de l’ordre bouclent toujours l’accès au Parlement. A l'intérieur, les députés sont pris en tenaille entre la pression de la rue d’un côté, mais aussi de l’ultimatum de la Banque centrale européenne (BCE) de l’autre. La BCE a prévenu. Lundi, elle veut fermer le robinet. Les banques ne seront donc plus alimentées en argent liquide.

    Sous cette pression terrible, les parlementaires doivent donc voter aujourd’hui un plan qui permettra, normalement, de satisfaire la BCE et l’Eurogroupe, sans pour autant attiser la colère des Chypriotes. Et c’est là toute la difficulté. Le porte-parole du gouvernement a même confié que le vote de ce soir décidera de l’avenir du pays. C’est un vote crucial.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.