GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Austérité budgétaire: au Portugal, le gouvernement doit revoir sa copie

    media Les manifestants portent les portraits du Premier ministre Passos Coelho et des membres du cabinet sur lequelles on peut lire «voleur». Lisbonne, le 16 février 2013. REUTERS/Jose Manuel Ribeiro

    Le gouvernement va devoir revoir son projet de budget pour 2013. La Cour suprême a retoqué une partie des mesures d'austérité adoptées pour réduire le déficit. Le gouvernement social-démocrate doit désormais trouver de nouvelles pistes pour éconmiser 860 millions d'euros. Le Premier ministre Pedro Passos Coelho a convoqué un conseil des ministres exceptionnel ce samedi 6 avril, dans l'après-midi.
     

    Avec notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy

    La Cour constitutionnelle portugaise a mis fin au suspens qui durait depuis plusieurs semaines. Elle devait se prononcer sur un ensemble de neuf mesures inscrites au budget de l’Etat pour 2013, mesures qui allaient dans le sens du programme international de redressement de l’économie portugaise.

    Quatre de ces neuf mesures sont remises en cause : la supression du 14e mois de salaires des fonctionnaires et du 14e mois des retraités et les prélèvements exceptionnels de 6 et 5 % sur les indemnités chômage et maladie. L’effet est rétroactif au 1er janvier.

    Un manque à gagner conséquent pour le gouvernement

    Les fonctionnaires respirent. Ils vont pouvoir recevoir leurs primes de vacances cette année, ce fameux 14e mois sacrifié sur l’autel de l’austérité. En revanche c’est un coup dur pour le gouvernement. Ces mesures désormais inconstitutionnelles représentent 1, 3 milliards d’euros sur un total de 5 milliards de recettes supplémentaires prévues en 2013. Le gouvernement n’a guère de marge de manœuvre pour atteindre les objectifs fixés par l’Union européenne et le Fonds monétaire international. Et ce alors qu’il a déjà failli à son objectif de ramener à 5% le déficit l’an dernier.

    Tous les indicateurs sont dans le rouge. Le premier ministre Pedro Passos Coelho est aussi fragilisé par la démission, il y a deux jours, du ministre Miguel Relvas, son fidèle bras droit et soupape de sécurité politique. Conséquence de la décision de la Cour constitutionnelle, un conseil des ministres exceptionnel doit se tenir ce samedi à Lisbonne.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.