GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 16 Juin
Lundi 17 Juin
Mardi 18 Juin
Mercredi 19 Juin
Aujourd'hui
Vendredi 21 Juin
Samedi 22 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • La Banque du Japon opte sans surprise pour le statu quo monétaire
    • Le président chinois Xi Jinping est arrivé en Corée du Nord (TV chinoise)
    • Le président chinois Xi Jinping est parti pour la Corée du Nord (TV chinoise)
    • Crash du vol MH17: la Russie doit s'assurer que «justice» sera rendue (Pompeo)
    • Disparition de Philippe «Zdar», du duo électro français Cassius (agent)
    Europe

    Les politiques italiens s'essaient à la transparence

    media Sans surprise, Silvio Berlusconi affiche le patrimoine le plus élevé avec 35 millions d’euros de revenus déclarés en 2013. REUTERS/Alessandro Bianchi

    En Italie, élus et dirigeants vont devoir publier sur internet leurs revenus et patrimoine. La nouvelle loi entre en vigueur ce vendredi 19 avril. Une transparence totale est donc demandée aux dirigeants politiques mais aussi aux présidents de régions, aux maires, ou encore aux patrons du secteur public. Sans surprise, Silvio Berlusconi affiche le patrimoine le plus élevé avec 35 millions d’euros de revenus déclarés en 2013.

    Mario Monti avait déjà lancé un appel à la publication des revenus et patrimoine de ses ministres en février 2012. Il suffit donc pour y accéder d'aller sur le site du gouvernement italien, et ensuite de cliquer sur le nom de tel ou tel ministre pour voir la photocopie de sa déclaration de revenus et patrimoine.

    On peut ainsi constater que Mario Monti a gagné un peu plus d’un million d’euros en 2011 et possède un patrimoine de 11,5 millions d’euros, dont une dizaine de biens immobiliers en Italie et en Belgique. La ministre de la Justice, l’avocate Paola Severino, est la plus riche du gouvernement. Et la palme de la déclaration la plus détaillée revient à l’auteur du texte de la nouvelle loi, le ministre chargé de l’Administration publique Filippo Patroni Griffi, qui outre son salaire annuel de ministre - un peu plus de 205 000 euros - a déclaré en 2012 être en possession de cinq appartements, d’un terrain, de trois voitures, d’une moto, d’un très grand nombre d’actions, indiquant même le montant d’un prêt et le solde mis à jour de son compte courant,  19 000 euros.

    Par contre, en 2012, seul un quart des députés et sénateurs ont dévoilé leur déclaration de revenus. Ce qui était leur droit, puisque la loi encore en vigueur en 2012 et datant de 1982, obligeait les élus à communiquer au Parlement leurs revenus et biens, mais pas à rendre publique leur déclaration. Le plus riche des parlementaires, c’est Silvio Berlusconi : 35 millions d’euros de revenus déclarés en 2013.

    Les dirigeants de l'administration concernés par la nouvelle loi

    Cette nouvelle loi s’applique aussi aux présidents de régions, aux maires, ou encore aux patrons du secteur public. C'est le même système, la même transparence pour la publication de leurs revenus. Il faudra cliquer sur le site de la région ou de la commune, par exemple, pour contrôler les déclarations. Et c’est un droit pour tous les internautes.

    Autre nouveauté : à partir de cette année, devront être rendus publics les revenus et patrimoines des politiques ou dirigeants de l’administration publique, jusqu’au second degré de parenté ! En Italie, c’est l’Autorité de la concurrence et du marché qui veillera à l’application de la nouvelle loi.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.