GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 18 Septembre
Jeudi 19 Septembre
Vendredi 20 Septembre
Samedi 21 Septembre
Aujourd'hui
Lundi 23 Septembre
Mardi 24 Septembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • EuroVolley 2019: l'équipe de France domine la Finlande trois sets à zéro (25-16, 25-23, 25-21) et se qualifie pour les quarts de finale
    Europe

    La Serbie et le Kosovo d'accord pour normaliser leurs relations

    media Ivica Dacic, le Premier ministre serbe (g) et son homologue kosovar, Hashim Thaci. AFP/Jure MAKOVEC-ALEXANDER KLEIN

    Quatorze ans après la fin de la guerre, la Serbie et le Kosovo ont conclu un accord de principe pour normaliser leurs relations. La Serbie n'a en effet jamais reconnu l'indépendance du Kosovo proclamée en 2008. Cet accord était une condition imposée par l'Union européenne pour envisager une éventuelle adhésion de la Serbie à l'UE.

    Avec notre correspondant à Belgrade, Laurent Rouy

    La nouvelle est historique - vraiment - et clôt le chapitre de la guerre de 1999 entre la Serbie et le Kosovo. Les deux pays ont paraphé un accord sur leurs futures relations, qui ouvre aussi la voie à leur intégration européenne.

    C'est sur les réseaux sociaux qu’a eu lieu la première réaction à l accord. « Et la fumée blanche est apparue. Habemus Pactum», a ainsi twitté Vljora Citaku, ministre kosovar de l’Intégration européenne. Le Premier ministre kosovar Hashim Thaci, lui, a parlé d un accord historique qui va cicatriser des blessures.

    Optimisme ?

    Côté serbe, l’optimisme est aussi présent. Istvan Pastor a salué le courage politique des négociateurs dont le Premier ministre, son adjoint, et le président de la République. D'autres réactions saluent l’ouverture sur l Europe dont la Serbie va pouvoir bénéficier.

    En tous cas, en Serbie comme au Kosovo, on insiste sur le fait que les Constitutions ont été respectées. Pour les Serbes, le Kosovo continue formellement de faire partie de la Serbie, et pour les Kosovars, le Nord fait toujours partie du Kosovo.

    Ces remarques sont la preuve qu’il va falloir se concilier des opinions publiques nationalistes, et surtout les Serbes du nord du Kosovo, qui, s’ils rejettent l’accord, pourraient rallumer la crise.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.