GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Mercredi 16 Octobre
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Aujourd'hui
Lundi 21 Octobre
Mardi 22 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Enrico Letta, un homme de compromis pour sortir l'Italie de la crise politique

    media Enrico Letta, après sa nomination, le 24 avril 2013. REUTERS/Max Rossi

    Le président italien Giorgio Napolitano a choisi Enrico Letta pour former un nouveau gouvernement. Agé de 46 ans, secrétaire adjoint du Parti démocrate (PD), cet homme de compromis devra tenter de mettre fin à deux mois de crise politique. Il entamera ce jeudi les discussions pour former son gouvernement.

    Enrico Letta parviendra-t-il à sortir l’Italie de la crise politique ? Le numéro deux du Parti démocrate a été désigné par le président de la République Giorgio Napolitano pour former un gouvernement.

    Enrico Letta a déjà fixé ses priorités : la relance de l’économie, de l’emploi, des mesures de soutien pour les Italiens qui souffrent le plus de la crise et une réforme de la loi électorale. Soutenu en ce sens et très explicitement par le président de la République, le nouvel homme fort estime qu’un changement de direction dans les politiques européennes est nécessaire. Au-delà du problème italien, cette volonté de dépasser les politiques d’austérité pour plus de croissance représente également un défi pour l’Europe toute entière. « Il faut changer la direction des politiques européennes (...) En Europe, les politiques d'austérité ne suffisent plus », a-t-il ainsi déclaré.

    Une tâche rude mais pas impossible

    Enrico Letta entamera les discussions pour former son nouveau gouvernement ce jeudi. Il a affirmé qu’il ne formerait pas un gouvernement « à n’importe quel prix ». L'entreprise s'annonce délicate car Silvio Berlusconi tient à peser de tout son poids. Il voudrait au moins quatre ministres de droite dans le prochain gouvernement.

    Le Parti démocrate demandera, lui, de ne pas renvoyer aux calendes grecques les réformes pour une loi contre la corruption. De son côté, le Mouvement 5 étoiles hurle au complot droite-gauche et sera dans l’opposition, tout comme la gauche radicale de Nichi Vendola. La Ligue du Nord, elle, n’a pas encore pris de décision. En revanche, les centristes de Mario Monti sont eux aussi prêts à faire démarrer au plus vite un gouvernement après 57 jours de paralysie. La mission ne sera donc pas aisée et tant qu'il n'y aura pas de majorité stable au Parlement, la situation politique restera précaire en Italie.

    Un homme de convergence

    Le nouvel homme fort de l'Italie était numéro deux du Parti démocrate et succède donc logiquement à Pier Luigi Bersani, le numéro un qui n’a pas réussi à former un gouvernement. A 46 ans, ce père de trois enfants, expert en économie et en droit européen, a déjà une solide expérience des institutions et de la politique.

    Pour Giorgio Napolitano, Letta est l’homme de la situation qui possède toutes les qualités pour prendre la tête d’un gouvernement d’union entre le centre droit et le centre gauche. Le Mouvement 5 étoiles a déjà annoncé qu’il sera dans l’opposition tout comme la Ligue du Nord.

    Enrico Letta est surtout donné comme l’homme de la convergence. Ancien membre de la Démocratie chrétienne, il a une longue expérience politique. Plusieurs fois membre du gouvernement, diplômé de sciences politiques, il a passé son enfance à Strasbourg. En 2004, M. Letta a été élu député européen, sous les couleurs de L'Olivier, une coalition de centre gauche.

    Proche de Romano Prodi, il devient sous-secrétaire d'État lorsque ce dernier est élu à la présidence du Conseil en 2006. En 2007, ce centriste fait cap à gauche en se tournant vers le Parti démocrate. L’important pour Enrico Letta, neveu du Gianni Letta, conseiller personnel de Silvio Berlusconi depuis 1970, sera d’agir en pensant seulement aux problèmes du pays sans esprit de clan.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.