GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 10 Octobre
Vendredi 11 Octobre
Samedi 12 Octobre
Dimanche 13 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 15 Octobre
Mercredi 16 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Législatives en Allemagne: les pirates veulent encore y croire

    media Le parti Pirate allemand, parti difficilement classable, prône surtout la démocratie directe via internet. REUTERS/Morris Mac Matzen

    A quatre mois des élections législatives décisives, le parti Pirate allemand tenait son congrès ce week-end. Après une percée fulgurante, des succès lors de quatre scrutins régionaux, les pirates sont depuis plusieurs mois à la dérive : le manque de lisibilité de leur politique et des querelles internes leur ont nui.

    De notre correspondant à Berlin

    Abordage ou naufrage, telle est la question pour les pirates allemands. Les nouveaux venus de la politique germanique parviendront-ils, après quatre succès électoraux régionaux, à transformer l’essai pour faire élire des députés au Bundestag, le Parlement national, ce qui implique d’obtenir au moins 5% des voix ? Ou bien leurs propositions jusqu’à présent assez mono-thématiques autour de la liberté sur le net et des querelles homériques étalées en public vont-elles achever la chute déjà bien entamée du parti ?

    Aux dernières régionales de janvier dans la région de la Basse-Saxe, les pirates n’ont obtenu que 2% des voix. Ces dernières semaines, les observateurs s’intéressaient avant tout au nouveau parti euro-sceptique « Alternative pour l’Allemagne » plus qu’aux sympathiques mais chaotiques pirates.

    Le congrès de ce week-end a permis de remettre l’organisation pour partie en ordre. Les 1 200 militants ont remplacé un responsable dont les talents de cabarettistes indéniables avaient eu un franc succès dans les talk-shows mais l’intéressé avait sérieusement entamé la crédibilité d’un parti qui souffre par ailleurs du manque de notoriété de ses dirigeants.

    Deuxième avancée ce week-end : l’adoption d’un programme aux thèmes plus larges. Car si les électeurs peuvent lors d’une élection régionale se laisser tenter par le côté rafraîchissant de ces nouveaux venus à des années lumières des pesanteurs de l’appareil politique traditionnel, un scrutin national comme celui du 22 septembre implique une « offre » électorale plus diversifiée.

    Bien sûr, les pirates ont confirmé leur attachement à la démocratie directe et à l’absence de contrôles sur internet. Mais comme d’autres mouvements, ils ont adopté des propositions visant à corriger les inégalités sociales au centre des débats actuellement en Allemagne. Le congrès s’est prononcé pour l’introduction d’un salaire minimum généralisé ainsi que pour un revenu de base garanti ouvert à tout citoyen dès sa naissance.

    Les pirates se sont montrés offensifs ce week-end. Une stratégie de bonne guerre pour tout parti à quatre mois des élections. Le mouvement est conscient qu’après la décrue des derniers mois, il joue gros. Un échec le 22 septembre ne signifierait pas nécessairement la fin de l’aventure. Les Verts, créés en 1980, n’avaient par exemple réussi que lors de leur deuxième participation aux élections nationales à entrer au Bundestag.

    Un sondage rendu public ce week-end a mis du baume au cœur des pirates. Alors qu’ils végétaient à 2% dans les dernières enquêtes d’opinion, ils sont crédités désormais de 4% et se rapprochent de la barre fatidique des 5%. Il reste au parti quatre mois pour faire oublier le flou et les querelles du passé et créer la sensation.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.