GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 9 Décembre
Lundi 10 Décembre
Mardi 11 Décembre
Mercredi 12 Décembre
Aujourd'hui
Vendredi 14 Décembre
Samedi 15 Décembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    Europe

    Russie: la justice refuse la demande de remise en liberté anticipée d'une des Pussy Riot

    media

    La demande de libération anticipée de Maria Alekhina, l'une des deux Pussy Riot emprisonnées pour deux ans, a été rejetée jeudi 23 mai. La jeune femme avait entamé mercredi une grève de la faim pour contester le fait qu'on lui refuse d'être présente au tribunal. Si la justice russe maintient sa décision, Maria Alekhina ne sortira de prison qu'en février 2014.

    Avec notre correspondante à Moscou, Caroline Larson

    Le tribunal a suivi l'avis du parquet et de l'administration du camp où la jeune femme purge sa peine de deux ans. Tous deux s'étaient prononcés contre la demande de libération anticipée.

    Lors de l'audience cet après-midi, une responsable de la prison a critiqué « le manque d'initiative dans les tâches ménagères » de Maria Alekhina, ajoutant qu'elle ne s'était pas repentie pour ce qu'elle avait fait.

    La défense de la jeune femme a aussitôt indiqué qu'elle ferait appel de cette décision qu'elle juge illégale et infondée.

    Les débats, qui avaient débuté mercredi avaient été ajournés après l'annonce de Maria Alekhina d'entamer une grève de la faim : le tribunal lui refusait d'être présente à l'audience. La jeune femme avait alors interdit à ses avocats de participer aux débats tant qu'elle ne serait pas présente au tribunal. Un nouvel avocat a finalement été commis d'office par le juge.

    Une autre Pussy Riot, Nadejda Tolokonnikova, est toujours sous les verrous. Sa demande de libération anticipée a également été rejetée il y a quelques mois. Toutes deux avaient été condamnées en 2012 pour avoir chanté une prière punk anti-Poutine dans la cathédrale de Moscou.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.