GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Lundi 18 Juin
Mardi 19 Juin
Mercredi 20 Juin
Jeudi 21 Juin
Aujourd'hui
Samedi 23 Juin
Dimanche 24 Juin
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Migrations: Benjamin Griveaux craint que l'Union européenne «se délite définitivement» faute de «projet commun» (Radio Classique)
    • Grève SNCF: Philippe Martinez (CGT) invite le Premier ministre Edouard Philippe à un «débat télévisé» sur le service public ferroviaire
    Europe

    Intégration: les émeutes dans la banlieue de Stockholm interrogent la société suédoise

    media

    La banlieue de Stockholm vient de vivre sa cinquième nuit consécutive de violences. Le pays  est touché par une crise de l'intégration, les minorités issues de l'immigration dénonçant des situations de précarité sociale persistante. Un sujet ignoré par les politiques depuis vingt ans.

    Avec notre correspondant à Stockholm, Jean-Paul Pouron

    Les politiques suédois, toutes tendances confondues, ont du mal à reconnaître leur part de responsabilité dans les événements. D’autant que les agissements des émeutiers, pour la plupart de très jeunes gens, relèvent plus du hooliganisme que de la revendication politique.

    Il y a plus de vingt ans que le volet « intégration » de la politique d’immigration suédoise n’est plus en phase avec la réalité. Certains des jeunes issus de l’immigration de ces banlieues défavorisées vivent une situation sociale précaire. Nombreux sont ceux qui ont le sentiment que personne ne les écoute, qu’ils sont exclus.

    Et pour ceux qui sont en âge de travailler, ils sont excédés de subir un chômage qui s’étend toujours plus et dont le taux est trois fois plus élevé qu’ailleurs dans le pays. De plus, ils sont fatigués d’être harcelés, selon eux, par une police qui les provoque. Ces jeunes souvent désoeuvrés, en échec scolaire et professionnel, pratiquement en rupture avec la société, deviennent une véritable bombe sociale à retardement.

    Des précédents

    Ce ne sont pas les premières violences urbaines en Suède. Depuis des années, la ville de Malmö, dans le sud du royaume, subit aussi la colère d’immigrés mal assimilés.

    Une situation qui fait le lit du Parti des démocrates suédois, une formation nationaliste xénophobe, qui siège au Parlement depuis 2010, et qui compte bien faire un score à deux chiffres, lors des élections générales de l’an prochain.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.