GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 17 Novembre
Lundi 18 Novembre
Mardi 19 Novembre
Mercredi 20 Novembre
Aujourd'hui
Vendredi 22 Novembre
Samedi 23 Novembre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Portugal: une manifestation pour réclamer la démission du gouvernement

    media Des manifestants portent des nez rouges, en référence aux propos de l’auteur portugais Miguel Sousa Tavares, qui a traité de «clown» le président Portugais, Anibal Cavaco Silva. . REUTERS/Jose Manuel Ribeiro

    Plusieurs milliers de Portugais sont descendus dans les rues de Lisbonne ce samedi 25 mai, à l’appel de la CGTP, pour réclamer la démission du gouvernement et un changement de politique. Le syndicat accuse les mesures d’austérité, prises sous l’impulsion de la troïka (UE, FMI et BCE) d’avoir aggravé le chômage, qui a atteint le niveau record de 18,2% dans le pays.

    Avec notre correspondante à Lisbonne, Marie-Line Darcy

    Une fois de plus, la CGTP (Confédération générale du travail du Portugal) a fortement mobilisé, ce samedi 25 mai à Lisbonne. La centrale syndicale a organisé une manifestation sous les fenêtres du palais présidentiel, à Belém, un quartier de l’ouest de la capitale, pour réclamer la démission du gouvernement dont la politique d’austérité est fortement contestée par les travailleurs et la population portugaise. Seul le chef de l’Etat, Anibal Cavaco Silva, peut prendre cette décision, mais il s’est dit opposé à toute initiative allant dans ce sens.

    L’autre centrale syndicale, l’UGT, dont le nouveau leader Carlos Silva évoque de plus en plus le rapprochement avec la CGTP, n’a pas pris part à la manifestation. Toutefois, le soutien à la journée de grève générale dans la fonction publique, dont la date n’est pas encore fixée, est désormais acquis.

    Vers une grève générale ?

    Et l’on évoque même l’élargissement à une grève générale totale. Ce regain de mobilisation syndicale se produit alors que le Premier ministre portugais tente d’apaiser la crise au sein de la coalition au pouvoir. Pedro Passos Coelho envisage d’obtenir auprès de la troïka un peu plus de temps pour respecter le programme de sauvetage économique.

    En clair, il espère obtenir de ramener le déficit public du Portugal à 4,5 % du PIB en 2014, plutôt qu’à 4 %, comme l’accord le prévoit actuellement. Un assouplissement qui permettrait d’éviter d’imposer une nouvelle taxe sur les pensions de retraite, à laquelle est fortement opposé le petit Parti démocrate-chrétien de la coalition. En attendant, la CGTP a appelé à une nouvelle journée d’action le 30 mai, c’est-à-dire jeudi prochain.

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.