GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Dimanche 22 Mai
Lundi 23 Mai
Mardi 24 Mai
Mercredi 25 Mai
Aujourd'hui
Vendredi 27 Mai
Samedi 28 Mai
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Dernières infos
    • Manifestations contre la loi Travail: à l'ouest du pays, les ponts de Normandie et de Tancarville bloqués
    • Energie: le baril de Brent au-dessus de 50 dollars pour la première fois de l'année
    Europe

    Allemagne: des initiatives pour soutenir la conjoncture en Europe du Sud

    media

    C’est ce 28 mai que se tient à Sciences Po Paris une conférence sur le « New Deal pour l’Europe », une initiative franco-allemande pour l’emploi, en présence de François Hollande, des ministres français de l'Economie et du Travail, et de leurs homologues allemands. En Allemagne, diverses initiatives pour soutenir la conjoncture en Europe du Sud sont mises en place.

    Avec notre correspondant à Berlin, Pascal Thibaut

    Des programmes de rigueur et des réformes de structures qui n’apportent pas les résultats escomptés, en tout cas pas aussi vite que souhaités, des mesures européennes pour la croissance adoptées l’an dernier aux effets trop modestes et eux aussi trop lents. Berlin, sans remettre en cause ses principes, veut faire plus pour soutenir la conjoncture des pays d’Europe du Sud, et pour cela privilégier des instruments bilatéraux moins lourds et aux effets donc plus immédiats.

    Un programme de crédits aux PME espagnoles financés à des taux réduits par une banque publique allemande est en préparation. C’est une idée similaire qui explique l’initiative pour lutter contre le chômage des jeunes avec une première réunion ce mardi 28 mai à Paris suivie de deux autres à Madrid puis à Berlin.

    L’Allemagne veut corriger le tir et améliorer une image en partie très négative en Europe. Elle est le seul pays à même de mobiliser des fonds. Des projets pas totalement altruistes quand on sait que deux tiers des exportations allemandes se font sur le sol européen où la demande se ralentit dangereusement pour l’économie germanique.

    Il y a un marché du travail européen qui est en train de se constituer (...) avec le risque important que ceux qui ont été formés fuient ces pays, et aggravent les perspectives de reprise à l'avenir.
    Pierre Boisard Chercheur à l'unité mixte de recherche Institutions et dynamiques historiques de l'économie (IDHE), un laboratoire du CNRS 11/10/2013 - par Myriam Berber Écouter

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires
     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.