GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 15 Août
Vendredi 16 Août
Samedi 17 Août
Dimanche 18 Août
Aujourd'hui
Mardi 20 Août
Mercredi 21 Août
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    UE: les bons conseils de la Commission européenne aux Etats membres

    media Le Premier ministre irlandais Enda Kenny (gauche), son homologue italien Enrico Letta (centre) et le président de la Commission José M. Barroso, le 22 mai à Bruxelles. REUTERS/Francois Lenoir

    Ce mercredi 29 mai en début d'après-midi, la Commission européenne délivre à Bruxelles ses recommandations par Etat. Il s'agit de la feuille de route transmise à chaque pays. Le but est de relancer la croissance, en mettant moins l'accent sur l'austérité. Ce qui ne signifie pas que les choses iront pour le mieux.

    A Bruxelles, on parle de dialogue permanent avec les Etats. Mais vu des capitales nationales, cela ressemble surtout à une pression supplémentaire. En délivrant ses recommandations pour les Etats membres, à l'exception des ceux qui bénéficient d'un programme d'aide, la Commission use de prérogatives renforcées depuis la crise de 2008.

    Ces recommandations revêtent un caractère particulièrement incitatif. Des sanctions pourront être prises si les conseils ne sont pas suivis d'effets dans les futurs projets de budget 2014, qui devront être transmis pour approbation à Bruxelles.

    Conscients de l'impopularité grandissante des politiques d'austérité, les commissaires européens devraient insister sur les réformes structurelles. La France est particulièrement surveillée. Il n'est pas question de laisser la deuxième économie de l'Union entraîner l’Europe avec elle dans la crise.

    Paris a certes obtenu deux années supplémentaires pour ramener ses comptes dans les limites autorisées, mais c'est du « donnant-donnant ». En échange, il faudra faire plus pour réformer le marché du travail, le système des retraites et ouvrir davantage certaines professions actuellement protégées.

    Cela ne devrait pas être tellement plus agréable socialement qu'une réduction purement comptable des déficits. C'est l'intérêt de la France, avait dit François Hollande lorsqu'il était allé à la rencontre de la Commission à la mi-mai. Ces réformes sont donc déjà intégrées. C'est ça, le dialogue permanent.

    On va soit augmenter les cotisations, soit augmenter la durée des cotisations, soit reporter l'âge de la retraite, soit faire un mélange savant de tout ça en essayant de mettre des garde-fous pour ne pas pénaliser les plus fragiles, ce qui est très bien. Mais cette réforme-là sera pénible de toute façon

    Paul Goldschmidt

    Economiste, membre du conseil d'orientation de l'Institut Thomas More

    29/05/2013 - par Altin Lazaj Écouter

    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.