GRILLE DES PROGRAMMES
Monde
Afrique
Jeudi 17 Octobre
Vendredi 18 Octobre
Samedi 19 Octobre
Dimanche 20 Octobre
Aujourd'hui
Mardi 22 Octobre
Mercredi 23 Octobre
    Pour profiter pleinement des contenus multimédias, vous devez avoir le plugin Flash installé dans votre navigateur. Pour pouvoir vous connecter, vous devez activer les cookies dans les paramètres de votre navigateur. Pour une navigation optimale, le site de RFI est compatible avec les navigateurs suivants : Internet Explorer 8 et +, Firefox 10 et +, Safari 3 et +, Chrome 17 et + etc.
    Europe

    Russie: le maire de Moscou démissionne, mais reste en poste à la mairie

    media Le nouveau maire de Moscou, Sergueï Sobianine, 18 octobre 2010. REUTERS/

    La démission du maire de Moscou a été acceptée en fin de journée, ce mercredi 5 juin, par le président Vladimir Poutine. Sergueï Sobianine ne part cependant pas : il a été nommé maire par intérim. L’objectif de cette opération, orchestrée par le Kremlin, est de convoquer une élection municipale anticipée à laquelle Sobianine prendra part et dans laquelle il partira favori.

    Avec notre correspondante à Moscou, Anastasia Becchio

    Sergueï Sobianine n'avait pas été élu, mais nommé à la mairie de Moscou, en octobre 2010. Le maire de la capitale est considéré comme étant un gouverneur. Or, ceux-ci n’étaient plus élus au suffrage universel depuis une réforme imposée par Vladimir Poutine, en 2004. L’an dernier, après les manifestations massives de l’opposition, Dmitri Medvedev avait réintroduit la possibilité d'élire les gouverneurs.

    Un scrutin municipal dans trois mois

    L’actuel mandat de Sergueï Sobianine courait jusqu’en octobre 2015. En annonçant un scrutin qui se tiendra vraisemblablement dans trois mois, le maire de Moscou, sûr de sa victoire, prend de court ses concurrents potentiels et leur laisse très peu de temps pour mener campagne.

    Le milliardaire Mikhaïl Prokhorov, qui avait recueilli 20,5 % des voix à Moscou à la présidentielle, et qui réfléchit sérieusement à se présenter, doit rapidement régler un problème de taille : il doit se défaire de ses actifs à l’étranger pour briguer la mairie de Moscou.

    Alexeï Lavalny, en lice pour la mairie

    Autre candidat potentiel : Alexeï Navalny. Figure du mouvement anti-Poutine, Alexeï Navalny a répété ce mercredi soir qu'il voulait prendre part à la course. Mais il va devoir résoudre des équations délicates en un temps record : trouver un parti qui accepte de soutenir sa candidature et trouver des financements.

    Il devra aussi, tout simplement, trouver du temps pour faire campagne, entre deux audiences du procès pour détournement de fonds dans lequel il est jugé à Kirov, à une nuit de train de la capitale.

    Chronologie et chiffres clés
    Sur le même sujet
    Commentaires

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

    Republier ce contenu

    X

    Vous êtes libres de republier gratuitement cet article sur votre site internet. Nous vous demandons de suivre ces Règles de base

    Le Partenaire s'engage à ne pas porter atteinte au droit moral des journalistes. A ce titre, le Contenu devra être reproduit et représenté par le Partenaire tel qu'il a été mis à disposition par RFI, sans modifications, coupures, ajouts, incrustations, altérations, réductions ou insertions

    Ajoutez cet article à votre site Web en copiant le code ci-dessous.

     
    Désolé mais le délai de connexion imparti à l'opération est dépassé.